Palavas-les-Flots : la PJ enquête après la hausse du prix d’accès au restaurant Le Phare

Le restaurant panoramique Le Phare, à Palavas-les-flots, est au coeur d'une polémique entre les gérants et la mairie. / © Maxppp
Le restaurant panoramique Le Phare, à Palavas-les-flots, est au coeur d'une polémique entre les gérants et la mairie. / © Maxppp

La mairie de Palavas-les-Flots a augmenté le prix d’accès à l’ascenseur du restaurant «Le Phare» de 2 à 3€ par personne. Depuis, les gérants dénoncent un «racket organisé» et ont porté plainte auprès de la police judiciaire qui a mené une perquisition jeudi à la mairie. 

Par P.S.

Ce n’est pas qu’une histoire d’ascenseur. Laurent Lechuga, l’un des exploitants du restaurant panoramique Le Phare, à Palavas-les-Flots, l’affirme. Samedi, il a déployé une banderole dans le hall du Palais des congrès, qui donne accès au restaurant : « La mairie augmente le prix d’accès au Phare de 50%. Le restaurant dénonce publiquement ce racket auprès de ses clients ».


"Symbolique", selon le maire

Après une décision du conseil municipal, le 28 mars, le tarif de l’ascenseur pour accéder à son établissement est passé de 2 à 3 euros par personne. Une mesure symbolique, selon le maire (LR) de la ville, Christian Jeanjean joint par téléphone : « ce n’est pas très important, on n’a pas changé le prix depuis 2000 et entre-temps le coût des repas a augmenté ».

Mais pour Laurent Lechuga, il y a une véritable volonté de « nuire », « au restaurant et à moi », derrière cette décision. D’une part, la somme lui semble très importante « si vous êtes 4, vous payez 12€ à la mairie pour venir manger », a-t-il déclaré auprès de France 3 Languedoc-Roussillon. Mais d’autre part, il accuse directement une élue du conseil municipal, adjointe au commerce d’être responsable de la décision.

Une enquête en cours

Sur Facebook, Laurent Lechuga a décidé de diffuser une vidéo qui semble montrer cette élue et son mari venus au restaurant le 6 mars, à une heure où les clients étaient absents. Le son est coupé mais le commentaire mis en ligne par les gérants résume « menaces de mort et extorsion de fonds ». 30 000€ auraient été demandés ce jour-là aux gérants, affirme Laurent Lechuga. D’après lui, c’est son refus de payer qui aurait poussé la mairie à augmenter le tarif d’accès à son établissement. Il a décidé de porter l’affaire devant la police judiciaire, une enquête est actuellement en cours et la PJ a dors et déjà perquisitionné les locaux de la mairie jeudi 12 avril.

Le témoignage de Laurent LECHUGA, gérant du restaurant le Phare à l'équipe de France 3 Jean-Philippe Faure et Caroline Agullo, suivi de la réponse du maire de Palavas, Christian Jeanjean, qui réfute toutes les accusations.

Perquisitions à la mairie de Palavas suite à la plainte du "Phare"
Laurent Lechuga, gérant du restaurant "le Phare" accuse la mairie de magouilles. Le maire, Christian Jeanjean, se défend. - F3LR



Parole contre parole


« Diffamation », répond donc Christian Jeanjean, qui déclare avoir porté plainte et accuse la société gestionnaire du restaurant de ne pas avoir payé son loyer depuis son arrivée, il y a un an et demi. L’élue mise en cause, elle-même propriétaire de restaurant, a dû changer de poste, le temps de l’enquête, « pour se défendre », affirme le maire.

Sur le même sujet

Les + Lus