Bannière résultats municipales

Résultats municipales à Sète : François Commeinhes réélu après une triangulaire serrée avec la gauche

Le maire sortant François Commeinhes arrivé en tête était menacé à droite et à gauche. Soutenu par LR et LREM, il est finalement réélu pour un 4e mandat à Sète avec 47,39% des suffrages. La liste de gauche Calueba-Denaja obtient 40,65% et l'union des droites 11,96%.

François Commeinhes réélu maire de Sète - archives.
François Commeinhes réélu maire de Sète - archives. © DR
La participation à Sète est en hausse de 5 points par rapport au 1er tour. Elle atteint 52,86% contre 47,8% au 1er tour. Elle a visiblement profité au maire sortant.
François Commeinhes est réélu avec 47,39%, un score serré face à la liste de gauche qui obtient 40,65% et un résultat quasi identique à 2014.
 

Les Sétoises et les Sétois ont su reconnaître le travail effectué pendant les 3 premiers mandat et ils veulent continuer l'aventure. Je peux compter sur eux, ils peuvent compter sur moi pour les 6 ans à venir.

François Commeinhes, maire de Sète depuis 2001.

La 3e liste emmenée par Sébastien Pacull pour l'union des droites totalise à peine 12%.
 

François Commeinhes concurrencé par des unions à gauche et à droite pour un 4e mandat

Les résultats du 1er tour ont permis de mettre 3 blocs en avant. François Commeinhes, le maire sortant soutenu par les Républicains et par LREM largement en tête, avec 34.86% des suffrages, suivi par 2 listes de gauche et 2 listes de droite. Mais après l'union de ces opposants, la position du maire sortant est plus délicate en triangulaire.

L'union de la gauche Calueba-Denaja totalise près de 37% des votes et celle des droites Pacull-Llanos près de 26%. La liste Commeinhes souffrant d'un déficit de réserve de voix.

La participation au 1er tour de 2020 était en baisse avec 47,75% contre 71,37% en 2014 et 74,09% au second tour. Soit plus de 23% de moins.

Sète est la 3e ville de l'Hérault avec près de 32.000 électeurs. L'île singulière doit élire 43 conseillers municipaux et 20 pour l'agglo. Les 31 bureaux de vote sont ouverts de 8h à 19h.

Les enjeux du second tour

La gauche espère reconquérir Sète, ville traditionnellement communiste. Et le symbole serait fort car le port héraultais a basculé à droite en 2001 justement avec l'arrivée de François Commeinhes à la mairie. Mais l'usure du pouvoir aura peut-être raison de l'homme fort de Sète depuis 19 ans.

Véronique Calueba-Rizzolo sera-t-elle la première femme maire de Sète ? Cette professeur des écoles, au programme très engagé à gauche, est arrivée en deuxième position avec 19,24 %. Elle mène la liste Ensemble pour Sète, soutenue notamment par EELV, le PS, et le Front de gauche, une liste née de la fusion avec le socialiste Sébastien Denaja, 17 % au premier tour.

Sébastien Pacull est directeur commercial, il a été adjoint de François Commeinhes pendant 12 ans à la mairie de Sète avant de décider de faire cavalier seul pour ces éléctions. Il justifie ce choix par une démarche «contre la politique anti démocratique et ultra capitaliste d’Emmanuel Macron et de ceux qui le rejoignent», mais pointe aussi dans sa ville «une politique inefficace qui s’est inscrite dans la durée». Son but avec l'union des droites est de réitérer à Sète, l'exploit de Robert Ménard à Béziers mais les résultats du 1er tour ne vont pas dans ce sens.

Pour connaître le résultat du second tour dans votre commune, utilisez le moteur de recherche de Franceinfo.

Retour sur les résultats et la campagne du 1er tour

Le maire sortant DVD François Commeinhes était largement en tête avec plus de 34% devant Véronique Calueba 19% et Sébastien Denaja 17%. Mais les fusions pour le second tour changent la donne... le maire sortant ayant peu de réserve de voix.

La campagne 2020 sera marquée à jamais par la défection de Sébastien Pacull dans le clan des Républicains. Et sa volonté d'une union des droites. Le patron des Républicains de l'Hérault a donc démissionné de son parti en novembre 2019 pour être candidat à Sète. Sa démission intervient alors qu'il a reçu le soutien du Rassemblement National.
Dans le même temps, les Républicains ont accordé leur soutien au maire sortant DVD François Commeinhes, élu sous la bannière UMP en 2014, il obtient aussi le soutien de LREM.

Municipales 2014

En 2014, la droite l'avait emporté à Sète, comme en 2001 et en 2008, avec la réélection de François Commeinhes. Le second tour de ces élections avait en effet été marqué par le triomphe de la liste de l'Union de la Droite, Pour Sète Evidemment. Cette dernière avait obtenu 47,63% des voix et donc remporté 32 sièges sur 43, en triangulaire.

Nuançant la tendance à droite, la deuxième position du scrutin était pour la liste Avec François Liberti, Puissance SÈTE, le rassemblement, clairement à gauche qui emportait 9 sièges au conseil. Le FN gagnant 2 sièges à 12,6%.

Généralement assez élevé pour ce type d'élection, le taux de participation avait connu une forte baisse lors des précédentes élections municipales. De 75,93% en 2008, il était passé à 71,3% au premier tour de 2014 et 74% au second tour.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections les républicains la république en marche
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter