• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Incendie à Aimargues : les 2 entreprises sinistrées tentent de reprendre le travail

Aimargues (Gard) - le centre de tri de la Poste, inauguré il y a 3 ans, après l'incendie - 6 septembre 2016. / © F3 LR
Aimargues (Gard) - le centre de tri de la Poste, inauguré il y a 3 ans, après l'incendie - 6 septembre 2016. / © F3 LR

Au lendemain de l'incendie qui a entièrement détruit deux entrepôts, celui de la Poste et celui de l'entreprise de transports Badaroux, à Aimargues, dans le Gard, l'heure est à la recherche de solution pour relancer l'activité. 110 salariés sont concernés.

Par Fabrice Dubault


Le centre de tri de la Poste, ouvert en 2013, totalement détruit


A priori, pas de chômage technique pour les 60 agents de la plateforme de distribution du courrier de la Poste qui vont assurer leur mission dans d'autres locaux gardois de l'entreprise.

La Poste avait installé sa plateforme de distribution du courrier à Aimargues, il y a trois ans, après la destruction par le feu, de ses précédents locaux à Vauvert.
La tragique répétition des faits est une nouvelle épreuve pour les 60 agents et le directeur du site. Lundi, ils ont asisté impuissants à l'embrasement de l'entrepôt de 950 m2 et d'une dizaine de véhicules.

Un événement qui va laisser des traces dans les esprits.

Aimargues (30) : les 2 entreprises sinistrées par l'incendie tentent de reprendre leur activité
Au lendemain de l'incendie qui a entièrement détruit deux entrepôts, celui de la Poste et celui de l'entreprise de transports Badaroux, à Aimargues, dans le Gard, l'heure est à la recherche de solution pour relancer l'activité. 110 salariés sont concernés. - F3 LR - Reportage : J.Curato et E.Mangani


Les transports Badaroux et ses 50 salariés se retrouvent sans outil de travail


En attendant de trouver un nouvel entrepôt de 4.000 m2 et une future reconstruction sur place, rien ne sera facile.

Comme la Poste sa voisine, l'entreprise Badaroux cherche aussi de nouveaux locaux pour redémarrer son activité.
Installé dans la zone de La Peyre depuis 5 ans, le transporteur et ses 50 salariés pourraient quitter Aimargues, au moins temporairement.
Un coup dur pour l'économie de la petite Camargue.

La course contre la montre a déjà commencé.

Quant à l'enquête sur l'origine de l'incendie, elle s'oriente vers une cause accidentelle peut-être un mégot qui aurait enflammé une pile de palettes en bois.

Aimargues (Gard) - l'entrepôt des transports Badaroux, après l'incendie - 6 septembre 2016. / © F3 LR J.Curato
Aimargues (Gard) - l'entrepôt des transports Badaroux, après l'incendie - 6 septembre 2016. / © F3 LR J.Curato

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Les + Lus