Montpellier : le "dossier" Navarro s'allonge

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice DUBAULT

A J moins 4 des votes pour les sénatoriales, les règlements de compte entre ex amis s'intensifient.

video title

video title

Robert Navarro dans le 19/20 Languedoc-Roussillon

L'élu héraultais, soutien officiel de François Hollande à la primaire socialiste pour la présidentielle était l'invité de France 3.

La direction collégiale de la fédération du PS de l'Hérault, qui a déposé plainte en mars pour abus de confiance contre l'ancien patron de cette fédération, Robert Navarro, a étoffé son dossier, a-t-on appris de source proche du dossier, mardi à Montpellier. La fédération PS de l'Hérault déplore des "interférences extérieures".

La position de la fédération PS de l'Hérault :

Alain Fontanel, secrétaire national du parti socialiste et responsable de la tutelle de la fédération de l'Hérault, a demandé que la plainte pour abus de confiance contre l'ex-patron de la fédération Robert Navarro continue "sans interférences extérieures".

"La procédure judiciaire en cours se poursuit : la justice a été saisie en mars, il importe qu'elle puisse travailler sereinement et impartialement sans interférences extérieures", a écrit M. Fontanel dans un communiqué.

Ce communiqué intervient alors que depuis début septembre diverses informations sur l'enquête ont été ébruitées dans la presse concernant des développements du dossier.

"La direction collégiale de la fédération de l'Hérault continuera à tenir à la disposition de la justice tout élément relatif au dossier", ajoute M. Fontanel.

La fédération socialiste de l'Hérault, mise sous tutelle en septembre 2010, est depuis dirigée par une direction collégiale dont le mandat a été prolongé jusqu'à la fin de l'année.

Les nouveaux éléments :

Cette source a confirmé les informations de l'hebdomadaire "L'agglorieuse", à paraître mercredi, qui fait état de nouveaux éléments mettant en cause le sénateur Navarro, concernant des fournitures commandées et payées par la fédération de l'Hérault mais livrées au Parlement européen de Bruxelles.

Selon l'hebdomadaire satirique montpelliérain, ce dossier porte sur des dépenses de plus de 8.500 euros pour 2005 et 2006. Et de lister: une pendule, une cafetière avec café... mais aussi deux sièges à 1.000 euros, deux armoires à 1.000 euros et un mini-réfrigérateur à 600 euros.

Ce nouveau dossier concerne aussi un journal en quadrichromie pour lequel 1.913,60 euros ont été acquittés par la fédération héraultaise, précise la même source qui fait état aussi de l'existence pour cette publication de documents comptables pour un total 8.000 euros.

"C'est de l'intoxication", a répondu M. Navarro, exclu du PS en février 2010 pour avoir suivi aux régionales Georges Frêche, ancien président du conseil régional du Languedoc-Roussillon, mort en 2010, dont il était l'un des fidèles.

Début septembre, M. Navarro, vice-président du conseil régional, avait dénoncé "un flingage politique" parce qu'il s'était rangé derrière François Hollande.

Interrogé par l'AFP, Christian Assaf, membre de la direction collégiale, a refusé de s'exprimer sur les nouvelles informations.

Le plainte initiale avait été déposée en mars 2011 par le PS après "la découverte de nombreuses factures réglées pendant plusieurs mois par la fédération pour des déplacements sans lien avec son fonctionnement. Il s'agissait notamment de frais d'avion.

Une information judiciaire contre X avait été ouverte pour "abus de confiance".

Début septembre, la direction collégiale avait apporté de nouveaux éléments, concernant cette fois des frais de bouche, à savoir des factures d'un restaurant représentant 47% du poste réception, soit par exemple 19.710 euros de pizzas pour l'année 2010.

La fédération socialiste de l'Hérault a été mise sous tutelle en septembre et elle est depuis dirigée par une direction collégiale dont le mandat a été prolongé jusqu'à la fin de l'année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité