• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Inondations à Lamalou-les-Bains : l'enquête relancée

Un campeur sinistré à Lamalou-les-Bains (34) / © PASCAL GUYOT / AFP
Un campeur sinistré à Lamalou-les-Bains (34) / © PASCAL GUYOT / AFP

Plusieurs personnes dont le maire de Lamalou-les-Bains sont entendues à la gendarmerie de Pézenas dans le cadre de l'enquête sur les inondations qui ont touché la commune en  2014. Quatre personnes avaient été tuées le 18 septembre 2014, suite à la crue du Bitoulet.

Par Laurence Creusot

Plusieurs personnes dont le maire de Lamalou-les-Bains, Philippe Tailland, sont interrogées depuis ce mardi matin par les gendarmes de Pézenas à propos des inondations mortelles de septembre 2014.

Parmi elles également, l'ancien député-maire, Marcel Roques mais aussi l'ex-directeur général des services, l'actuel responsable technique et la gérante du camping municipal à l'époque du drame. Camping définitivement fermé depuis.

Lamalou-les-Bains (34) : l'enquête sur les inondations de 2014 relancée
Plusieurs personnes dont le maire de Lamalou-les-Bains sont entendues à la gendarmerie de Pézenas dans le cadre de l'enquête sur les inondations qui ont touché la commune en 2014. Quatre personnes avaient été tuées le 18 septembre 2014 suite à la crue du Bitoulet. - F3 LR - Reportage : V.Luxey et O.Brachard

Le 18 septembre 2014 des camping-cars sont emportés par la crue éclair d'un ruisseau : le Bitoulet. 4 personnes sont mortes. 154 personnes sinistrées. 5 personnes portent plainte. Une information judiciaire est ouverte pour blessures et homicides involontaires.
A l'époque, la responsabilité de la mairie n'est pas engagée. La polémique porte sur l'évacuation du camping qui aurait pu faire l'objet d'une décision municipale vue l'ampleur du phénomène.

Selon nos informations un nouveau juge d'instruction poursuit l'enquête. De source proche de l'enquête,le maire de Lamalou-les-bains Philippe Tailland est interrogé à la gendarmerie de Pézenas avec d'autres personnes.

Selon le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, on ne peut parler à ce stade de l'instruction que d'auditions des personnes interrrogées et non pas de garde à vue.
Le maire de Lamalou-les-Bains, Philippe Tailland (DVG), et son prédécesseur, Marcel Roques (DVD), sont entendus depuis mardi matin dans les locaux de la gendarmerie de Pézenas, l'enquête ayant été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Montpellier.

Retour en images sur les inondations mortelles à Lamalou-les-Bains dans l'Hérault.

A Lamalou (34) après l'émotion les questions
S.Navas/F.Jobard

 

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer