• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Législative partielle dans l'Aveyron : la droite en ballotage très favorable à l'issue du premier tour

© AFP
© AFP

Arnaud Viala (LR) est arrivé en tête à l'issue du premier tour dimanche dans la partielle pour remplacer Alain Marc. Le second tour l'opposera dimanche au socialiste Pierre Pantanella, devancé de plus de 20 points.

Par Fabrice Valery

Arnaud Viala (Les Républicains) est arrivé largement en tête à l'issue du premier tour de la législative partielle dans la troisième circonscription de l'Aveyron, destinée à pourvoir le siège d'Alain Marc (LR), parti au Sénat.

Arnaud Viala, ancien conseiller général et maire de Vezins, a recueilli 46,05 % des suffrages exprimés, devant le socialiste Pierre Pantanella (22,48 %), conseiller régional et premier secrétaire de la Fédération socialiste de l'Aveyron.

Jean-Guillaume Remise, secrétaire départemental du Front national, est arrivé en troisième position, avec 15,45 %. Mais il ne peut se maintenir au second tour, n'ayant pas atteint les 12,5 % requis des électeurs inscrits, étant donné la très forte abstention (près de 64%).

Le grand nombre de candidats (sept) a par ailleurs disséminé les voix. Arnaud Viala, 40 ans, dépasse le score d'Alain Marc aux dernières législatives de 2012 (38% au premier tour). M. Viala confirme ainsi son statut de favori pour ce scrutin : il a été adoubé par Alain Marc, député sortant de cette troisième circonscription, qui vote traditionnellement à droite aux législatives.

Aux précédentes élections de 2012, Alain Marc avait été facilement élu, avec 54 % des voix, contre une candidate Europe Ecologie-Les Verts (EELV) soutenue par le PS.

Mais la victoire d'Arnaud Viala dimanche dépendra notamment du bon ou du mauvais report des voix du FN, qui, avec 15,45 %, fait mieux que lors du premier tour des législatives de 2012 où il était arrivé en quatrième position, avec 8,48%.

Avec 22,48 %, Pierre Pantanella, maire de Saint-Rome-de-Cernon, égalise les quelque 22% obtenus au premier tour de 2012 par la liste EELV que le PS soutenait alors. Cette fois-ci, le PS présente son propre candidat et les écologistes aucun.

Sophie Tarroux (Front de gauche) rassemble 8,81 % ; David Hygonenq (Debout la France) 3,35 %; Thierry Noël (divers écologistes) 2,01 % et Loïc Massebiau (divers) 1,86%.

Sur le même sujet

Une cinquantaine de jeunes "gilets jaunes" sur l'A9 à Nîmes

Les + Lus