Rodez : un demi-million de visiteurs au musée Soulages

© Musée Soulages
© Musée Soulages

Ce vendredi matin, après 840 jours d'ouverture, le Musée Soulages de Rodez a accueilli son 500 000ème visiteur, une fréquentation qui fait voler en éclats toutes les prévisions. La direction en attend 5000 de plus ce week-end à l'occasion des journées du patrimoine. 

Par Michel Pech

Le 500 000 ème visiteur était une visiteuse, une toulousaine qui a reçu quelques cadeaux "pour fêter ça": l'entrée au musée pour la journée, un abonnement, un sac, des livres et l'honneur d'être l'héroïne de la petite réception où étaient présents plusieurs élus de la ville et de l'agglomération. 

840 jours après l'ouverture du musée au public, soit 2 ans, 3 mois et 17 jours, cette fréquentation est largement au-dessus des prévisions de la direction.
Actuellement, les visiteurs peuvent admirer l'exposition Picasso qui, à elle seule, a accueilli 80 000 personnes.
Une exposition qui sera encore visible ce week-end lors des journées du patrimoine, deux journées gratuites durant lesquelles le musée compte accueillir 5000 personnes.

Un musée qui pèse de plus en plus dans la région
Le musée est ainsi devenu en deux ans l'un des plus importants de la région en terme de fréquentation. Après avoir accueilli un peu plus de 150.000 visiteurs en 2015, il a déjà atteint 140.000 au cours des huit premiers mois de l'année, s'acheminant ainsi vers au moins 150.000 visiteurs pour l'ensemble de 2016, selon Jean-Michel Cosson, vice président chargé de la culture à l'agglomération de Rodez.
A titre de comparaison régionale, le premier musée de Midi-Pyrénées en terme de fréquentation, le Musée d'Histoire naturelle de Toulouse,
a accueilli près de 300.000 visiteurs en 2014 (dernier chiffre disponible).

A l'origine, une donation de Soulages
Consacré au créateur de "l'outrenoir" et ouvert fin mai 2014, le musée Soulages doit son existence à la donation par le peintre de 250 oeuvres et autant de documents à sa ville natale, en 2005. Il s'agit de la plus importante donation octroyée en France par un artiste de son vivant.
Le projet, d'un coût de 25 millions d'euros, avait été principalement porté par la communauté d'agglomération du Grand Rodez. Il avait été lancé en 2004 par le précédent maire, Marc Censi (UMP). M. Teyssèdre l'avait repris à son arrivée à la mairie, en 2008.
Fin 2009, une rétrospective consacrée au peintre, aujourd'hui âgé de 96 ans, avait attiré un demi-million de visiteurs au Centre Pompidou, à Paris.


 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus