Le chômage en très légère baisse en novembre en Midi-Pyrénées

Selon Pôle emploi, on compte 266 400 chômeurs, toutes catégories confondues fin novembre 2015 en Midi-Pyrénées. C'est 400 de moins qu'au mois d'octobre. Une très légère baisse de 0,1%.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Après la très forte hausse du mois d'octobre, le chômage enregistre une très légère baisse en novembre en Midi-Pyrénées. Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle emploi s’établit à 171 800 en Midi-Pyrénées à la fin du mois de novembre 2015. Ce nombre est stable par rapport à fin octobre 2015. Sur un an, il est en hausse de 3,1%.
En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A diminue de 0,4% par rapport à fin octobre 2015 (+2,5% sur un an).
Le nombre de demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite (catégories ABC) inscrits à Pôle emploi s’établit à 266 400 en Midi-Pyrénées fin novembre 2015. Ce nombre diminue de 0,1% (soit -400) par rapport à fin octobre 2015. Sur un an, il augmente de 4,5%.
En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories ABC augmente de 0,1% par rapport à fin octobre 2015 (+5,1% sur un an).

Les chiffres par département​

Dans la catégorie ABC, le nombre de demandeurs d’emploi varie entre -0,5% et +0,8% selon les départements à fin novembre 2015 par rapport à fin
octobre 2015 :
  • Ariège : - 0,1%
  • Aveyron : stable
  • Haute-Garonne : -0,5%)
  • Gers : +0,8%
  • Lot : +0,2%
  • Hautes-Pyrénées : +0,6%
  • Tarn : +0,1%
  • Tarn-et-Garonne : -0,1%

Un indicateur volatil

Les inscrits à Pôle emploi sont un indicateur très volatil qui connaît de fortes variations mensuelles : octobre avait vu la plus forte progression en France depuis 2013, quand septembre connaissait à l'inverse une baisse jamais vue depuis  fin 2007 (23.800 chômeurs de moins).
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, veut quand même voir dans ces derniers chiffres une "tendance favorable" qui se confirme "au-delà des variations mensuelles", avec une stabilisation sur les trois derniers mois (+0,1%).