Covid : pourquoi le Lot est l'un des départements les moins touchés en Occitanie ?

Le Lot est en vigilance modérée, même si le nombre de cas positifs est en augmentation, alors que la plupart des autres départements de la région sont en rouge. Explications. 

La faible densité de population dans le Lot explique en partie le nombre de cas positifs plus bas que dans les autres départements d'Occitanie
La faible densité de population dans le Lot explique en partie le nombre de cas positifs plus bas que dans les autres départements d'Occitanie © MAXPPP
Aucune visite autorisée jusqu'au 4 octobre à l'Ehpad de Castelnau-Montratier où 10 résidents ont été testés positifs au Covid-19. Parmi eux, un seul présente des symptômes. Il s'agit du 1er cluster identifié dans le Lot. 

Le Lot reste l'un des rares départements d'Occitanie en vigilance modérée. 
 

"Ca ne veut pas dire qu'on est un département préservé. Un des indicateurs, le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, est en augmentation constante."

Julie Senger - directrice de l'Agence régionale de santé du Lot


Au centre hospitalier de Cahors, 12 lits sont réservés aux patients atteints du Covid-19, mais aucun n'est occupé. Cependant, l'hôpital est prêt à faire face à une éventuelle accélération de la contamination. 
 

"Depuis la 1ère vague, on est toujours en alerte. On a des réunions de la cellule de crise toutes les semaines avec les directions des différents partenaires. On suit les indicateurs."

Dr Thierry Debreux - directeur du SAMU du Lot

Vigilance partout, même dans le Lot


La faible densité de population du Lot pourrait, en partie, expliquer l'absence de propagation à grande échelle du virus. Pour autant, il convient de rester vigilant. Un relachement pourrait favoriser le développement de la maladie. 

"J'invite les Lotoises et les Lotois à faire en sorte de limiter ou de repousser tous les rassemblements familiaux et amicaux. aujourd'hui, ce sont notamment dans les rassemblements privés que la maladie circule le plus."

Michel Prosic - Préfet du Lot

Enfn dernière consigne : pour enrayer la circulation du virus, il est impératif, pour les personnes testées positives et les cas contact, de respecter scrupuleusement les mesures d'isolement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société