"Je pense qu'il est plus facile d'obtenir son code que son permis de chasse", simple formalité ou examen exigeant, on fait le point

Avec 70% de taux de réussite, obtenir son permis de chasse n’est pas une simple formalité. Ces dernières années une formation pratique s’est ajoutée à la formation théorique et l’examen fait la part belle aux règles de sécurité. Mais y-a-t-il des disparités départementales liées aux derniers accidents, comme dans le Lot, après le décès de Morgan Keane ?

En France, la pratique de la chasse est conditionnée à l’obtention du permis de chasser. Ce document officiel donne l’autorisation de chasser sur un territoire et pour une période donnée. Pour l'obtenir, il faut passer un examen. Le permis de chasser est aujourd’hui délivré par l’Office français de la biodiversité. 34 000 candidats se présentent chaque année.

"Sécurité, sécurité...tout est axé sur la sécurité"

Adrien est un jeune chasseur passionné de 17 ans. Après un premier échec, il a obtenu son permis de chasse en juillet dernier. Avant de se présenter à l’épreuve, les candidats doivent effectuer quatre formations, dont une journée et demi dédiée à la pratique.

On a une journée et une demi journée de formation, avec beaucoup de points de sécurité abordés. C'est vraiment axé là-dessus et c'est normal. Il y a même des questions éliminatoires. Je pense qu'il est plus facile d'obtenir son code que le permis de chasse.

Adrien chasseur de 17 ans

L'examen est noté sur 31 points, il faut obtenir un minimum de 25 points pour l'obtenir. Il y a une partie technique sur 21 points, et une partie théorique sur 10 points. 

A la formation théorique s'est ajoutée une formation pratique, mais il y a également beaucoup plus de questions sur le maniement des armes.

Un examen plus difficile dans le Lot après la mort de Morgan Keane ?

Le niveau de difficulté de l'examen et le taux de réussite sont les mêmes dans tous les départements de France. Le taux de réussite du Lot, 75%, se situe même un peu au-dessus de la moyenne nationale. Il n'y a donc aucun lien avec le décès tragique de Morgan Keane, tué par un chasseur en décembre 2020, alors qu'il se trouvait dans son jardin.

Les épreuves sont identiques dans tous les départements et les examinateurs, il y en a 28 en France, tournent dans la grande région, comme nous l'a précisé Michel Bouscary, président de la fédération de chasse du Lot.

Ils ne sont ni plus ni moins sévères dans le Lot. Ce permis a beaucoup évolué. J'y ai assisté pour voir comment ça se passait et je peux vous dire que cela représente beaucoup de travail !

Michel Bouscary, président de la fédération de chasse du lot

Une formation sur la sécurité est désormais obligatoire pour tous les chasseurs. Instaurée en 2020, c'est une formation décennale. Cela veut dire que tous les chasseurs de France devront avoir suivi cette formation avant 2030, quelle que soit la date d'obtention de leur permis, pour avoir le droit de chasser.

Six morts, tous chasseurs, durant la dernière saison de chasse

Six personnes sont mortes l’an dernier sous les balles d’un chasseur. Les six victimes étaient des chasseurs. C’est le chiffre le plus bas jamais relevé, selon l'office français de la biodiversité. Sur la saison de chasse 2021-2022, huit décès avaient été constatés. 

Ce bilan annuel, rendu public en août dernier, fait également état d’un nombre d’accidents en baisse, avec 78 accidents constatés contre 90 la saison précédente. 

Pour l’OFB, ces chiffres à la baisse sont le résultat des « efforts réalisés depuis deux décennies par les chasseurs, par les fédérations, par leurs partenaires, par l’État et l’OFB ». Formations, sensibilisations, et autres contrôles porteraient leur fruit.

"Avant, ce sont nos pères et nos grands-pères qui nous formaient"

Pierre a obtenu son permis de chasse en 1978. Lui aussi avait 17 ans à l'époque. La formation se limitait à de la théorie et les règles de sécurité s'apprenaient en famille.

On avait tous déjà chassé avant de passer le permis à l'époque. C'est mon père qui m'a appris à démonter un fusil, à appréhender les situations...Et, ils nous rabâchaient sans cesse les règles de sécurité. Une forme de transmission orale. Et, puis on les voyait faire.

Pierre, chasseur de 62 ans

Les conditions à remplir pour obtenir son permis

  • Avoir 16 ans révolus
  • Ne pas être sous tutelle 
  • Ne pas être privé du droit de port d’armes
  • Ne pas avoir été condamné pour une infraction à la police de la chasse et être en règle des condamnations antérieures 
  • Ne pas avoir été condamné à un emprisonnement de plus de 6 mois pour rébellion ou violence envers les agents de l’autorité publique
  • Ne pas être interdit de séjour
  • Produire le certificat médical demandé
  • Ne pas voir fait opposition à la pratique de la chasse sur ses biens
  • Ne pas être privé du droit de conserver ou d’obtenir un permis de chasser
  • Ne pas être inscrit au fichier national automatisé nominatif des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes.