Lot : quel avenir pour l'ancienne prison de Cahors ?

L'ancienne maison d'arrêt de Cahors (46) pourrait connaître prochainement une nouvelle existence. Elle vient d'être retenue dans le cadre d'un programme national : "Réinventons nos coeurs de ville". Une sélection qui permettra à Cahors d'être accompagné par l'Etat pour réhabiliter le bâtiment.

L'ancienne maison d'arrêt de Cahors a été retenue dans le cadre du programme national « Réinventons nos cœurs de ville ».
L'ancienne maison d'arrêt de Cahors a été retenue dans le cadre du programme national « Réinventons nos cœurs de ville ». © France 3 Occitanie
C'est la plus vieille prison de France. L'ancienne maison d'arrêt de Cahors, dans le Lot, a définitivement fermé ses portes le 19 juin 2012. Tous les prisonniers avaient alors été transférés à la prison de Montauban. 

Plus connu des Cadurciens sous le nom de Palais de Via, le bâtiment, dont certaines parties sont classées, était depuis laissé à l'abandon. Or, une récente sélection pourrait lui permettre de connaître une seconde vie.

L'ancienne prison de Cahors en effet vient d'être retenue dans le cadre d'un programme national baptisé "Réinventons nos coeurs de ville". Ce qui va concrètement permettre à la commune de bénéficier d'une aide de l'Etat pour la réhabilitation de la bâtisse.

Dès le mois de juin 2019, un appel à projets sera lancé. Les lauréats seront connus dans le courant du premier semestre 2020. S'ensuivront sans doute de nombreuses années de travaux.

Voir le reportage d'Eric Marlot et Jean-Pierre Jauze, de France 3 Quercy-Rouergue : 
 
Lot : quel avenir pour l'ancienne prison de Cahors ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture