• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Figeac : prison ferme pour les souteneurs, sursis pour l'hôtelier et les prostituées

Le palais de Justice de Cahors / © MaxPPP
Le palais de Justice de Cahors / © MaxPPP

Les cinq prévenus, renvoyés devant le tribunal correctionnel de Cahors, soupçonnés d'appartenir à un réseau "international" de proxénétisme, écopent de peines plus légères que prévues. L'aspect "international" devient plutôt "banal" et "local".

Par Michel Pech

Les deux jeunes files, une ukrainienne et une brésilienne, qui se livraient à la prostitution depuis plus d'un an à Figeac ont été condamnées à 4 mois de prison avec sursis. Les deux géorgiens soupçonnés d'être leurs souteneurs  ont été condamnés à 3 et 8 mois de prison ferme. Le cinquième homme, un hôtelier figeacois, a été condamné à 12 mois avec sursis
C'est lui qui louait les logements aux prostituées, des gites situés dans une rue très discrète derrière la gare de Figeac.

Le rôle de l'hôtelier ?
C'est le rôle de ce cinquième homme qu'a dû éclaircir le tribunal.
Savait-il qu'il louait les logements à des proxénètes ? Avait-il lui-même un lien avec cette activité illégale ? 
Il a toujours affirmé le contraire. pourtant, l'enquête a permis de mettre au jour des éléments troublants. Les loyers étaient toujours payés à la semaine et systématiquement en espèces.



Vidéo : le reportage d'Eric Marlot et Véronique Galy
Procès proxénétisme









A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus