Covid-19 : hospitalisé, le président de la Confédération des commerçants de France change d'avis sur le vaccin

Publié le
Écrit par Bérénice Del Tatto
Francis Palombi, président de la Confédération des commerçant de France, en mars 2017.
Francis Palombi, président de la Confédération des commerçant de France, en mars 2017. © EVA TISSOT / MAXPPP

Francis Palombi, originaire de Lozère, est soigné en service de réanimation suite au Covid-19. Auparavant hostile aux vaccins en tous genres, il défend aujourd'hui la vaccination pour lutter contre le coronavirus.

"C'est le témoignage d'un homme qui a failli perdre la vie mais qui ne l'a pas perdue" raconte Francis Palombi. Le président de la Confédération des commerçants de France (CDF) est originaire de Lozère. Il vient de passer une semaine en service de réanimation Ambroise Paré à Neuilly : "Vendredi dernier, j'ai ressenti une certaine fébrilité, j'ai payé mon test comme il se devait et il s'est révélé positif."

C'est sur son lit d'hôpital qu'il a enfin pris conscience de la dangerosité du virus : "Pour continuer à vivre, se vacciner +++." Auparavant étranger à toute vaccination, il encourage désormais tout le monde à recevoir sa dose.

Covidé mais pas vacciné

A 73 ans, Francis Palombi n'était pas vacciné avant de contracter le Covid-19. C'est d'ailleurs le cas pour la plupart des occupants des lits en réanimation à l'heure actuelle. En Occitanie par exemple, les patients atteints de Covid occupent 38% des 550 lits de réanimation disponibles et les services sont occupés à 93% de leurs capacités.

Je ne suis qu'un homme, un citoyen, mais je dis à tous les antivax qui ont encore des doutes : vaccinez-vous

Francis Palombi

Le président de la CDF a milité aux côtés des commerçants pour qu'ils se fassent vacciner et qu'ils respectent les gestes barrière, mais lui, "se tenait à l'écart et ne le faisait pas".

"Un militant de la première heure"

En une semaine, Francis Palombi a changé de camp au sujet de la vaccination : "Je suis devenu un militant de la première heure, j'ai changé d'esprit." Il regrette que les explications manquent au sujet du vaccin : "Je donnerais un conseil à l'Etat : expliquer la vaccination dans sa plus simple fonction car il n'y a finalement aucun risque."

Désormais hors de danger, Francis Palombi devrait quitter le service de réanimation parisien d'ici le début de la semaine prochaine.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.