• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le marc de raisin serait un phytosanitaire “miracle” pour les végétaux

Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) - tests sur le marc rouge de raisin à l'université - avril 2014. / © F3 LR
Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) - tests sur le marc rouge de raisin à l'université - avril 2014. / © F3 LR

C’est une double découverte qui pourrait changer beaucoup de choses pour le monde agricole. Le marc de raisin permettrait d'immuniser des végétaux contre les attaques de plusieurs maladies en provoquant une réaction d'autodéfense et il aurait une action photoprotectrice.

Par Fabrice Dubault


Une équipe de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, dirigée par une chercheuse Lozérienne, vient de démontrer l’efficacité du marc de raisin comme produit phytosanitaire à haute valeur environnementale. Cette découverte effectuée dans le cadre d’un programme de recherche, a été lancée par le Pôle de compétitivité Qualiméditerranée, basé à Montpellier et en Languedoc-Roussillon.

Utilisé comme une sorte de vaccin ou comme photo protecteur, le marc permettrait de diminuer de manière drastique l’emploi de pesticide dans les champs ou les vignes. La mise sur le marché de ces produits pourrait constituer qui plus est un nouveau débouché pour la viticulture avec la valorisation de ce déchet.

Le marc de raisin, un déchet viticole bientôt précieux

Le flacon contient peut-être une trouvaille révolutionnaire. Et pourtant, on dirait apparemment du vin.
Il s’agit, en fait, d’une solution à base de marc de raisin.

Un déchet qui est l’objet de toutes les attentions. Pour comprendre, direction la serre expérimentale.

Grâce à une seringue, le marc de raisin est injecté dans les feuilles de ces plants de tabacs.
Après quelques jours, des taches marrons apparaissent autour des injections. Il s’agit de nécroses, des cellules qui se sont littéralement suicidées pour empêcher la propagation de cet agent étranger dans le reste de la plante. Le végétal a lutté naturellement contre l'intrus.

Après avoir broyer les feuilles de la plante pour les analyser, on constate que le tabac a déclenché une réaction d’auto-défense.
Le marc de raisin, un produit naturel et biodégradable, agirait donc comme une sorte de vaccin, en activant le système de défense du végétal avant même l’attaque de la maladie.
C’est là que réside la première trouvaille. Avec le marc, on pourrait prévenir plutôt que guérir, comme un vaccin.

Le marc de raisin comme agent photo protecteur des végétaux

Dans le laboratoire voisin, la spécialité, c’est la photo chimie. Et ici, c’est une autre propriété du marc de raisin qui a été démontrée.

Sur une feuille, on dépose un produit phytosanitaire pur et à côté, le même produit, mais mélangé à du marc.

Après un passage dans une boîte à UV qui simule l’action du soleil, le résultat est spectaculaire. Le pesticide pur a quasiment disparu. Celui mélangé à du marc a résisté. Le pesticide est protégé du soleil et reste actif.

Qu’il soit utilisé comme vaccin ou comme photo protecteur, le marc pourrait à terme constituer un produit phytosanitaire à haute valeur environnementale. Dans les deux cas, il permettrait de limiter naturellement l’utilisation de pesticides.
Une bonne nouvelle pour l’environnement donc, mais aussi pour la filière viticole, qui trouverait dans le marc, un produit d’avenir.

Un industriel a acheté les brevets du projet «Phytomarc» et travaille actuellement à la mise sur le marché de ces phytosanitaires à base de marc de raisin. Ils pourraient être commercialiser d’ici à 5 ans.

Le marc de raisin produit révolutionnaire pour l'agriculture
Reportage F3 LR S.Banus et Y.Leteurnier

 

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus