Cet article date de plus de 6 ans

Le retraité lozérien Gilberto Rodrigues Leal, otage des jihadistes au Mali, est mort

L'otage français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 au Mali, est mort, annonce à l'AFP un groupe jihadiste. Selon les informations de France 2 obtenues auprès des autorités françaises, cet homme de 61 ans est mort il y a plusieurs mois, faute de soins.
Gilberto Rodrigues - otage au Mali - novembre 2012 - capture d'écran site Alakhbar.info
Gilberto Rodrigues - otage au Mali - novembre 2012 - capture d'écran site Alakhbar.info © capture d'écran site Alakhbar.info
Quatre jours après la libération des quatre journalistes français retenus en Syrie, un groupe jihadiste annonce à l'AFP, mardi 22 avril, la mort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal. Il avait été enlevé au Mali en novembre 2012.

Gilberto Rodrigues Leal avait été enlevé en novembre 2012 par des hommes armés près de Kayes, à l'ouest du Mali, alors qu'il circulait dans un camping-car venant de Mauritanie. Son enlèvement avait été revendiqué par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

Il y a quelques jours Laurent Fabius avait fait part de son inquiétude quant au sort de l'otage lors de  l'émission Le Grand rendez-vous d'iTélé, Europe 1, Le Monde:

"Je suis très inquiet" (...). "Cela fait longtemps que nous n'avons pas eu de nouvelles. Nous avons des contacts avec la famille mais nous sommes effectivement très inquiets".

La mère, les frères et les soeurs de Gilberto Rodriguez Léal vivent en Lozère. Cet ancien éducateur, âgé de 61 ans, qui a fait une grande partie de sa carrière dans le Gard, avait l'habitude des voyages en Afrique. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
otages mali international