Cet article date de plus de 8 ans

Les chasseurs se préparent aux tirs de défense

Face à la multiplication des attaques de loup en Lozère, la préfecture a décider de former les chasseurs et les éleveurs à d'éventuels tirs d'effarouchement et de défense. A Mende, ils étaient plusieurs dizaines à assister à ce module de formation.
Face à la multiplication des attaques de loup, l'Etat a décidé de former les chasseurs aux tirs d'effarouchement et de défense
Face à la multiplication des attaques de loup, l'Etat a décidé de former les chasseurs aux tirs d'effarouchement et de défense
Plusieurs dizaines de chasseurs et d'éleveurs ont assisté cette semaine à une formation atypique, à Mende (Lozère). Il s'agissait de répondre à la multiplication des attaques de loup sur les troupeaux de brebis du département.

Réponse graduée

La préfecture proposait ainsi une formation aux tirs d'effarouchement et de défense. Une réponse graduée, définie par l'Etat.
Dans un second temps, si les attaques venaient à s'intensifier, des tirs de prélèvement pourraient aussi être envisagés.


Mieux vaut donc être préparé et connaître la technique et la marche à suivre.
En France, en 2013, 24 prélèvements ont été autorisés et 13 loups ont été tués à ce jour.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup chasse agriculture animaux