Les communes rurales de Lozère en guerre contre une hausse des taxes sur la forêt

Lozère - un département forestier - 2014. / © F3 LR
Lozère - un département forestier - 2014. / © F3 LR

C’est un coup de tonnerre pour le monde forestier. Dans son projet de loi de finance, le gouvernement envisage une hausse de 50 millions d’euros de la contribution des collectivités au financement de l’ONF. En Lozère, cette augmentation a du mal à passer. Exemple à Barjac.

Par Fabrice Dubault


Barjac, en Lozère, 700 habitants et une forêt communale de 200 hectares. Un patrimoine qui pèse sur les finances de la commune et qui pourrait devenir un véritable boulet avec le projet de loi de finance. Il prévoit une augmentation des prélèvements de l'Etat.
Pour un peu plus de 1.600 euros de recettes, il y a 5.500 euros de charges. Et avec le projet de loi, il y aurait près de 3.000 euros de plus de charges. Car le projet de Bercy prévoit une double augmentation de la contribution des communes au financement de l'Office National des Forêts.

  • Les frais de garderie, la part que l'Etat ponctionne sur les recettes des forêts, augmenteraient de 50%.
  • La taxe annuelle à l'hectare serait multipliée par 7.
Désengagement de l'Etat, abandon du régime forestier par les communes, si la gestion des forêts devait subir de plein fouet ces coupes claires, l'ONF, pourrait ne pas s'en relever.
Les forêts communales représentent plus de la moitié des surfaces gérées par l'ONF.

Une manifestation des personnels de l'ONF est prévue avant fin septembre, à Paris, pour tenter d'infléchir la position du gouvernement

Barjac (48) : les collectivités au secours du budget de l'ONF
Reportage F3 LR : S.Banus et Y.Leteurnier

 

Sur le même sujet

Les + Lus