Lozère : un troupeau de vaches crée l'accident en pleine nuit sur l'A75

Deux vaches tuées et une blessée. Les conducteurs de poids lourds qui les ont percutées en pleine nuit sont indemnes mais l'A 75 était bloquée jusqu'à 8h ce mercredi au nord de Marvejols. C'est le deuxième troupeau qui s'échappe en 24h sur l'autoroute lozérienne au moment de la remise aux champs.

Un troupeau de veaux avait déjà pris l'A75 en contre-sens mardi matin près du lieu-dit "le Buisson".
Un troupeau de veaux avait déjà pris l'A75 en contre-sens mardi matin près du lieu-dit "le Buisson". © Peloton autoroutier de gendarmerie d'Antrenas
Les deux collisions se se produites en pleine nuit, vers 4h 30. Un troupeau de 16 vaches et veaux échappés de leur enclos a pris l'autoroute A 75 à contre-sens, au niveau de l'échangeur 37 au nord de Marvejols. 
 

L'autoroute bloquée pendant plus de 3 heures


Les deux chauffeurs routiers sont sortis de l'accident sans blessure mais un des poids lourds a dû être dépanné. Le bilan est beaucoup plus lourd pour le troupeau : deux bovins tués et un blessé. Et une cavalcade entre gendarmes et vaches qui a duré plusieurs heures pour parvenir à rentrer le troupeau chez son propriétaire, au lieu-dit de la Rouvière, assez éloigné de l'A75.

"Le problème, c'est que les vaches étaient très éparpillées, explique Philippe Laurent, le commandant du peloton de gendarmerie motorisé d'Antrenas, qui est intervenu. A cet endroit, les grillages sont éloignés du bord de l'autoroute et les animaux étaient affolés. Une des vaches, blessée, chargeait tout le monde"


Risques de divagation des troupeaux au moment de la mise au vert


La veille, en début de journée, c'est un autre troupeau, d'une dizaine de veaux qui a emprunté le même échangeur 37. Mais c'était en plein jour et les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière de Lozère ont réussis à rassembler rapidement le bétail et libérer les voies avant qu'un accident n'arrive. Une intervention qui était alors traitée avec humour ...les animaux voulant peut-être être déconfinés avant tout le monde!
 

"C'est une problèmatique liée à la remise aux champs des animaux, explique le Major Laurent. Dans les deux cas, les troupeaux étaient sortis de l'étable hier. Et les veaux n'avaient jamais vu un champ !  Il suffit que quelque chose les ait effrayés pendant la nuit pour qu'il aient brisé les clôtures." 

Ensuite, les deux troupeaux ont fait le même circuit : un tronçon de route départementale avant de rejoindre l'échangeur 37 et de prendre l'autoroute à contre-sens. D'après le peloton motorisé d'Entrenas, une divagation du même ordre avait marqué les esprits il y a dix ans.
Eleveurs et gendarmes ensemble pour sécuriser l'autoroute et le troupeau.
Eleveurs et gendarmes ensemble pour sécuriser l'autoroute et le troupeau. © Peloton de gendarmerie motorisé d'Entrenas

Par ailleurs, la prudence est recommandée, par la préfecture, sur l'ensemble des routes de Lozère. Avec le confinement, une recrudescence des animaux, sauvages ou domestiques, empruntant les routes désertées a été constatée.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité faits divers accident animaux nature agriculture