Lozère : un atelier de langue des signes pour communiquer avec son bébé avant qu'il ne sache parler

La langue des signes n'est pas utile qu'aux malentendants. Elle peut se révéler être un véritable outil de communication entre un parent et un enfant, avant que celui-ci ne puisse exprimer clairement ses besoins. Reportage à Mende, où un atelier a donné quelques clés à certains jeunes parents. 

Le signe pour dire "pipi" peut être très pratique pour comprendre les besoins d'un enfant, une fois appris
Le signe pour dire "pipi" peut être très pratique pour comprendre les besoins d'un enfant, une fois appris © Raphaëlle Talbot / FTV
Ces bébés entendent très bien, mais ils apprennent la langue des signes. En Lozère, l'association Naître et Grandir propose des ateliers pour mieux communiquer avec son bébé, comme ce samedi, à Mende. À travers les signes, enfants et parents arrivent à mieux se comprendre avant même que l'enfant n'apprenne à parler.

Pour dire "triste" et pour dire "sérieux", c'est la même position de main, c'est le même mouvement, mais l'expression du visage change le sens du signe.
Julie Mollet, interprète en langue des signes

L'atelier se concentre sur les émotions et les quelques mots du quotidien les plus utilisés. Les bébés commencent naturellement à signer dès à l'âge de 7-9 mois, mais peuvent apprendre dès la naissance, comme l'explique Julie Mollet, l'animatrice de l'atelier.

C'est parti du constat que le cerveau des bébés est déjà prêt, qu'ils savent déjà ce qu'ils veulent, qu'ils peuvent l'exprimer, alors même que leur appareil phonatoire n'est pas encore mature. Je ne sais pas qui s'en est rendu compte, mais on sait qu'avec la langue des signes, un bébé peut s'exprimer plus tôt. Avec son appareil phonatoire, c'est vers 2 ans.
 


Les parents viennent chercher quelques clés, mais l’apprentissage se fera ensuite à la maison. "J'avais envie de découvrir ce qui se tramait derrière la langue des signes, pour pouvoir vraiment communiquer plus tôt avec notre bébé, raconte l'une des participantes. Ça m'intéresse, je suis un peu preneuse de toutes les informations, comme c'est mon premier bébé."

"C'est vrai que l'on apprend plusieurs gestes, comme "avoir faim", le "dodo", donc pour lui, ça peut être bien, on peut savoir un peu ses attentes", note un papa présent à la séance.

La langue des signes ne ralentit pas l'apprentissage de la langue parlée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter