• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mende : les professeurs du collège Henri Bourillon en grève contre la suppression de deux classes

Les professeurs du collège Henri Bourrillon en grève ce jeudi - 14 février 2019 / © C.Durand
Les professeurs du collège Henri Bourrillon en grève ce jeudi - 14 février 2019 / © C.Durand

Les professeurs du collège Henri Bourillon à Mende sont inquiets des différentes annonces faites pour la rentrée prochaine. Deux classes pourraient être supprimées ce qui entrainerait une surcharge du nombre d'élèves et un enseignement de moins bonne qualité selon les professeurs.
 

Par Joane Mériot

La quasi-totalité des professeurs du collège Henri Bourillon à Mende était en grève ce jeudi, 55 sur les 60 enseigants.
Ils protestent contre la suppression de deux classes prévue pour la rentrée 2019. En effet, il y a actuellement 8 classes de 6ème et 8 classes de 5ème pareil pour les classes de 4ème et 3ème pour 800 élèves au total.

A partir de la rentrée prochaine, une classe de 5ème devrait être supprimée ainsi qu’une classe de 3ème.
 

30 élèves par classe au lieu de 25


Les élèves vont donc se retrouver à 30/31 par classe au lieu de 25/26. Pour les professeurs, cette suppression met à mal le collège : 


Pour les 3èmes, par exemple, être 31 ou 25 c’est une vraie différence, c’est un niveau important, il y a le choix de l’orientation et puis le brevet à la fin de l’année, on n’accompagne pas de la même façon s’ils sont plus nombreux, nous dit Christopher Durand, professeur d’EPS au collège Henri-Bourillon à Mende.


"31, effectivement on pourrait mais physiquement dans certaines classes ce n’est pas possible, c’est-à-dire que le mobilier n’est même pas adapté, il manque des chaises, des bureaux et puis par exemple, moi je suis professeur de sport rien qu’au niveau de la sécurité ce n’est pas pareil, quand on fait de l’escalade ou de la natation, ce n’est pas la même chose de surveiller 25 élèves et 31 élèves, ajoute Christophe Durand, professeur d’EPS."
 

Convocation des parents d'élèves 


Les professeurs ont déjà rencontré le DASEN (directeurs des services départementaux de l'éducation) mercredi, pour discuter du problème. Faute d’une réponse positive, ils ont décidé de continuer leur grève ce jeudi. Les cours reprendront normalement dès demain vendredi, mais les professeurs ne comptent pas s’arrêter là.

Ils veulent convoquer les parents d’élèves ce lundi pour leur faire part des différents problèmes qu’entraîne la suppression de ces deux classes. Ils espèrent avoir plus de poids si ces derniers rejoignent le mouvement. Par ailleurs, un conseil d’administration doit avoir lieu mardi 19 au soir pour décider des suites des actions à mener pour se faire entendre. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer