VIDEO. Incendie en Lozère : les images impressionnantes, filmées au plus près par un photographe professionnel

Un photographe installé en Lozère a filmé l'incendie qui a ravagé environ 70 hectares depuis mardi 14 juin dans le site classé des gorges du Tarn. Des images spectaculaires, tournées au plus près, qui donnent une vision très réaliste du drame.

Une forêt engloutie par les flammes, des arbres transformés en torches, les images de l'incendie des Gorges du Tarn sont particulièrement impressionnantes. C'est un photographe professionnel installé en Lozère, Benoit Colomb, qui est l'auteur de la vidéo partagée sur sa chaîne Youtube et reprise sur la page Facebook du Département.

"Quand j'ai eu l'information vers 15 heures, je suis parti immédiatement sur place", raconte Benoit Colomb, joint par France 3 Occitanie. Lui qui pensait que l'incendie serait rapidement maîtrisé grâce à l'intervention des canadairs, est finalement resté sur place jusqu'à trois heures du matin. Posté sur une route juste en face du brasier, cet amoureux de la nature a été particulièrement choqué par l'ampleur de l'incendie mais aussi par le travail des pompiers : "c'était impressionnant de voir évoluer les canadairs dans les gorges particulièrement encaissées du Tarn", explique le photographe.

Sur les images de Benoit Colomb, on voit le feu engloutir inexorablement la forêt de pin. On assiste également au ballet aérien des canadairs et des avions Dash. A plusieurs dizaines de reprises, ils ont effectué des largages d'eau et de produit retardateur pour ralentir la progression des flammes. Environ 150 pompiers ont été mobilisés sur le site. Des renforts ont convergé depuis les départements voisins de l'Hérault, de l'Aveyron, du Gard et de l'Ardèche.

L'incendie a débuté mardi 14 juin au dessus de la cité médiévale de Sainte-Enimie, labellisée "plus beaux villages de France". Le feu s'est rapidement propagé vers le sommet, grâce à un vent soutenu et une température de 30 degrés. Les flammes se sont approchées du hameau de Cabrières, léchant même les murs des cinq maisons qui ont été sauvées par les pompiers. Elles ont poursuivi leur route dans des barres rocheuses difficiles d'accès par le sol, brûlant sur son parcours des pinèdes de résineux. La route menant aux gorges, jonchée de pierres, a été fermée à la circulation.

Ce mercredi 15 juin, la préfecture de Lozère publiait un bilan faisant état de 70 hectares brûlés. Le feu était fixé mais le risque de reprise restait important.

En 2003, plus de 600 hectares avaient brûlé en deux jours dans le même secteur.