Matchs présumés truqués : le tribunal administratif confirme la sanction contre Nîmes Olympique

Le tribunal administratif de Nîmes - 9 mai 2016 / © E. Félix / France 3 LR
Le tribunal administratif de Nîmes - 9 mai 2016 / © E. Félix / France 3 LR

Le club de Nîmes Olympique n’a pas obtenu gain de cause. Le tribunal administratif a rejeté la requête déposée par l'équipe de Ligue 2 qui demandait la suppression de la pénalité de 8 points, infligée l’an dernier par la Ligue Nationale de Football, pour la saison 2015-2016.

Par Fabrice Dubault


Le tribunal administratif a finalement rejeté la demande des Crocos d'annuler leur sanction et donc il a confirmé la sanction de la LNF.

L'enjeu de la requête de Nîmes était principalement financier, les Crocos étant certains de se maintenir en Ligue 2. Car plus le club termine haut dans le championnat, plus les revenus des droits télé sont importants. Et ces 8 points de pénalités font perdre 3 places aux Gardois.

La sanction contre le Nîmes Olympique avait été prise à la suite des soupçons de matchs truqués, lors de la saison dernière.
Le club avait alors été pénalisé de 8 points en début de championnat 2015-2016.

Malgré une très belle deuxième partie de championnat, les Crocos ont dû attendre l’avant-dernière journée, il y a une semaine, pour officialiser leur maintien en Ligue 2. Ils conservent donc leur 12ème place au classement.

Avec huit points de plus, Nîmes serait aujourd’hui 9ème, avec une manne supplémentaire de 100.000 euros de droits télé.

Les Nîmois finiront leur saison, ce vendredi soir, avec un déplacement pour l’honneur à Evian.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus