Meurtre dans la garrigue : deux hommes mis en examen et relâchés à Nîmes

Deux hommes d'une trentaine d'années ont été mis en examen, jeudi, pour "enlèvement et séquestration suivis de meurtre" dans l'affaire de la mort de Laurent Julien, en juin 2011 à Nîmes au moment de la feria, avant d'être relâchés, a-t-on appris auprès de leurs avocats.

illustration - archives
illustration - archives © F3 LR

Ces deux personnes ont été placées sous contrôle judiciaire après deux jours de garde à vue au SRPJ de Montpellier, a-t on précisé de même source.

Ils avaient été interpellés mardi, avec huit autres personnes, dans un quartier sensible de Nîmes, par quelque 130 policiers du RAID, du Groupement d'intervention de le Police nationale (GIPN), de la BRI et du SRPJ de Montpellier.
Ces huit individus avaient depuis été relâchés.

L'une des avocates des mis en cause a indiqué à l'AFP son intention de déposer une requête en nullité devant la chambre de l'instruction. "Il n'y a aucun indice concordant", a souligné Me Kadija Aoudia.
"Envoyer le raid, le GIPN, 130 policiers pour un dossier aussi vide est une hérésie", a déclaré pour sa part Me Rémy Nougier.

Portrait de Laurent Julien, un jeune homme retrouvé enterré dans la garrigue nîmoise le 3 juillet 2011. - archives
Portrait de Laurent Julien, un jeune homme retrouvé enterré dans la garrigue nîmoise le 3 juillet 2011. - archives © F3 LR

La victime, Laurent Julien, un jeune homosexuel, avait disparu en juin pendant la feria de Pentecôte.
Son corps avait été découvert dans la soirée du 3 juillet dans la garrigue à proximité de Nîmes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
enquêtes faits divers justice