• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Meurtre d'une joggeuse à Nîmes : la police judiciaire lance un appel à témoin

Nîmes - le chemin du quartier de Courbessac où la joggeuse a été agressée et tuée jeudi vers 17h - 25 janvier 2013. / © F3 LR
Nîmes - le chemin du quartier de Courbessac où la joggeuse a été agressée et tuée jeudi vers 17h - 25 janvier 2013. / © F3 LR

La police de Montpellier a entamé des investigations visant l'entourage familial, ainsi que le voisinage de la victime avec étude de la téléphonie et de la vidéo.  La PJ s'est également penchée sur le fichier des délinquants sexuels. En outre, un appel à témoin a été lancé (04.67.99.35.97).

Par Fabrice Dubault


Une femme de 33 ans a été tuée jeudi alors qu'elle faisait son jogging sur un chemin à Nîmes, un meurtre dont les armes pourraient bien être une lame de cutter et deux pierres retrouvées près du corps.

Son corps a été massacré avec notamment des coups sur le visage et sur le cou, alors que deux pierres ainsi qu'une lame de cutter trouvées à proximité et portant des traces de sang, selon RTL, pourraient bien être les armes du crime, a précisé une source proche du dossier. "Un cutter a été saisi parmi d'autres objets", a simplement commenté Laure Beccuau.

De nombreux prélèvements ont aussi été effectués sur place par le police scientifique et technique.

La police judiciaire de Montpellier a lancé vendredi un appel à témoin dans le meurtre de la joggeuse découverte jeudi à Nîmes, a annoncé vendredi son directeur.

Les personnes ayant des informations à transmettre aux enquêteurs sont invitées à téléphoner au 04.67.99.35.97.


La victime a été trouvée jeudi soir peu après 22h00, les vêtements en désordre.
Son corps reposait sur un chemin dans le secteur de Courbessac, où la victime avait l'habitude de faire son jogging. Elle était partie vers 17h00 pour une vingtaine de minutes.

La victime a été agressée et tuée jeudi en début de soirée

La femme a été découverte morte, les vêtements en désordre, selon la procureur de la République de Nîmes, Laure Beccuau. L'autopsie, pratiquée vendredi, a permis de déterminer qu'elle portait des traces diverses "d'arme blanche" et "rien ne peut confirmer l'hypothèse d'une agression sexuelle", a ajouté la magistrate, refusant de donner des précisions sur les causes du décès.

DMCloud:32523
Nîmes : une joggeuse de 34 ans agressée et tuée dans le quartier de Courbessac
Nîmes : une joggeuse de 34 ans agressée et tuée dans le quartier de Courbessac

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : Port Camargue, premier port de plaisance d'Europe célèbre ses 50 ans

Les + Lus