Cet article date de plus de 7 ans

Municipales à Valras : la guerre des 3 droites après le candidat unique en 2008

Valras-Plage, 4.500 habitants, est la façade maritime de l'agglo de Béziers. Depuis les années 90, la station balnéaire est à droite. Le maire sortant, Guy Combes (DVD), a été élu dès le 1er tour, en 2008 et pour cause, il était le seul candidat. Cette fois, 4 listes s'affrontent dont 3 à droite.

Au total, 4 listes sont déjà formées. 1 liste de gauche et 3 de droite, dont celle de Pierre Villeneuve, un élu de la majorité qui a fait sécession. Sa famille est bien connue des Valrassiens. Son père a été maire 2 fois et sa mère est la suppléante du député UMP Elie Aboud. En toile de fond de ce "Dallas à Valras", un enjeu : celui du développement d'une station balnéaire vieillissante qui se cherche un avenir sur un littoral devenu très concurrentiel.

Particularité à Valras, où l'extrême droite réalise traditionnellement des scores élevés, il n'y aura pas de liste FN dans cette commune, faute de candidat.

Valras, une commune estivale qui s'endort en hiver

Avec ses 4 kilomètres de plage, Valras vit du tourisme de juin à septembre. Mais une fois les vacanciers partis, le village est en sommeil. Comment le réveiller ? Un jeune instituteur, Sébastien Vieu, s'est lancé dans la bataille électorale avec une idée forte.
A 35 ans, le plus jeune des 4 candidats mène la seule liste de gauche, dans cette commune ancrée à droite depuis la fin des années 80. Il sait que la redynamisation du village est au coeur de la campagne.

Le bâtiment délaissé de l'ancien casino, voisin du nouveau, pourrait en devenir le symbole. Le divers-droite Hervé Treilhes, ancien élu de Midi-Pyrénées et fondateur du festival des sosies de Valras, y promet un vaste complexe s'il est élu.

Mais à droite, la concurrence est rude. Pierre Villeneuve, le fils d'un ancien maire, élu avec l'actuelle majorité municipale, a fait dissidence. Son équipe est déjà constituée. Pour relancer l'économie de l'arrière et de l'avant saison, il veut redessiner la ville.

Le front de mer, c'est presque l'unique voie de développement pour Valras, façade maritime de l'agglomération de Béziers. Car entre l'Orb et la Méditerranée, où se jette la rivière, les 250 hectares de la commune sont déjà urbanisés, mis à part la zone natura 2000.
Alors depuis son bureau de maire, Guy Combes observe avec ironie les promesses de ses adversaires. Il brigue un second mandat, avec une ambition mesurée.

La gauche peut-elle tirer parti des divisions de la droite ? Les 3 candidats de droite pourraient-ils se neutraliser ?
Seule certitude, avec 4 listes en présence, un scénario inédit à Valras, l'élection municipale n'a jamais été aussi ouverte.

durée de la vidéo: 03 min 21
Valras-plage (34) : 3 listes de droite en lice pour une commune ancrée à droite

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique littoral tourisme