Nîmes : Des résidents et soignants dépistés positifs dans un Ephad

25 pensionnaires et 7 personnels testés positifs à l'EHPAD Lumière et Paix CHATEAU SILHOL dans le Gard. Cinq d'entre eux, asymptomatiques, ont été transférés temporairement dans un service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR). Il n'y a pas eu de décès liés à cette nouvelle épidémie.

La maison Lumière et Paix est située sur les hauteurs de Nîmes et possède 80 lits
La maison Lumière et Paix est située sur les hauteurs de Nîmes et possède 80 lits © Le jardin de la Maison de Retraite du château de Silhol à Nîmes
Des résidents d'une maison de retraite, située sur les hauteurs de Nimes, ont été infectés par le covid-19. L'établissement, que nous avons pu joindre par téléphone, nous a confirmé ces cas. Des tests effectués au début du mois ont permis de détecter ces résidents ainsi que plusieurs membres du personnel de l'Ehpad Lumière et Paix Chateau de Silhol. Il s'agit d'une maison protestante affiliée à La Société Protestante des Amis des Pauvres de Nîmes (SPAP). 
La maison Lumière et Paix Château de Silhol à Nîmes
La maison Lumière et Paix Château de Silhol à Nîmes © Ehpad Maison Lumière et Paix

La SPAP accueille des personnes fragilisées par leur situation familiale économique ou par leur âge. Elle leur offre écoute, accompagnement, soutien matériel, insertion professionnelle et formation.

25 résidents et 7 membres du personnel testés positifs

C'est suite au dépistage d’un résident asymptomatique lors d’une hospitalisation, que la direction de l'établissement a étendu ce dépistage à l’ensemble des résidents et des salariés de la maison de retraite en lien avec l’ARS Occitanie. La direction précise que la procédure a été engagée dans les plus brefs délais.

A ce jour et selon la direction de l'établissement, 25 résidents et 7 personnels ont été testés positifs.

Le communiqué de presse de la direction de la maison Lumière et Paix du Château de Silhol


En lien avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), le Conseil Départemental du Gard et l’équipe mobile d’hygiène du CHU de Nîmes, la direction a mis en place des protocoles et ajusté la sectorisation des résidents.  5 résidents asymptomatiques ont accepté d’être transférés temporairement dans un service Soins de Suite et de Réadaptation (SSR).

Pour le moment aucun cas mortel n'est à déplorer

Les visites des familles, organisées en extérieur, ont été un temps suspendues et l’entrée dans l'établissement interdite à tous les intervenants extérieurs. Exception faite des médecins traitants. L'établissement demeure confiné pour éviter la propagation de l'épidémie.
La direction  s'inquiète sur un point :

Il n'est pas possible vu la configuration de l'établissement de créer des espaces dédiés "Covid 19". C'est pour cette raison que des résidents ont été transférés dans un autre centre médical à Caveirac affirme la direction 

Aucun décés n'est lié au Coronavirus à ce jour. 

Dotations supplémentaires en blouses, masques et visières 

Pour compenser les absences de personnels, la direction a fait appel, en plus de ses équipes, à des intérimaires et sollicité la réserve sanitaire départementale.
En ce qui concerne les équipements, là encore la direction estime avoir le matériel adéquat, les EPI (Eléments de Protection Individuel) nécessaires pour
faire face à cette situation : masques, gants, sur-blouses, solution hydro alcoolique. Néanmoins,  l'établissement a demandé des dotations supplémentaires.
 

Un précédent à Serre-Cavalier Egalement dans le Gard 

Organisée sur 3 niveaux, la maison de retraite du château de Silhol dispose de 80 lits, de quelques studios pour des couples ou des fratries. Toutes les chambres sont équipées d'un coin sanitaire et à chaque étage, de douches adaptées aux personnes en perte d'autonomie.
L'accès aux étages se fait par 2 ascenseurs et l'entretien des chambres est effectué une fois par semaine par le personnel de l'établissement, indique le site de l'Ehpad.

Il s'agit du deuxième cas d'envergure d'une épidémie qui touche le Gard, après celui de Serre-Cavalier. 
Au début du mois de mai, ce complexe de santé, le plus grand pôle gérontologique du département avec 510 personnes, avait déjà déplorer 15 décès  dûs au Coronavirus. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter