Nuit Européenne des Chercheurs : Toulouse et Albi parmi les 14 villes françaises organisatrices de cette 17ème édition

Chaque automne, la Nuit Européenne des Chercheurs fait son retour. L’an dernier, le contexte a imposé un format 100% numérique. Cette année, place à un format hybride alliant le présentiel (à Toulouse et Albi, le 24 septembre) et le numérique. En quoi consiste cet évènement ? #onvousditout

Avant toute chose, pour ceux qui se poseraient la question, la Nuit des Chercheurs est un évènement différent de la Fête de la Science. Pour le premier, les chercheurs sortent de leurs labos pour aller au contact du public. En ce qui concerne le second, c’est l’inverse, le public se rend sur le lieu de la recherche.

L’édition française de La Nuit Européenne des Chercheur·e·s, soutenue par la Commission Européenne, a lieu ce vendredi 24 septembre 2021. Pour cette 17e édition, des centaines de scientifiques se rassemblent dans plus de 350 villes en Europe, dont 14 en France, pour partager leur expérience et rencontrer le public pour des jeux, des discussions et débats, des découvertes en tous genres. Cela peut se faire dans des centres culturels, sur des places, dans des théâtres, et même parfois sur un bateau.

Albi et Toulouse, les deux villes d'Occitanie retenues pour cette soirée spéciale

Hélène Pierre, de l’université fédérale de Toulouse, organisatrice de l’évènement, indique que "l’organisation met un point d’honneur à inventer chaque année de nouveaux formats de dialogues pour surprendre le public. De nombreux chercheurs ayant fait des missions à l’étranger ont répondu à l’appel. Et une trentaine de productions vidéos inédites, racontant leurs expéditions, ont été réalisées pour enrichir le format numérique.

Hélène Pierre ajoute qu'"il sera par exemple possible d’écouter un météorologue raconter sa mission en Antarctique, une préhistorienne parler de ses recherches au Zimbabwe sur des sites archéologiques classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco ou encore écouter un enseignant-chercheur parler de son travail sur des élevages de canards au Vietnam ».

Des propositions très éclectiques mais toujours reliées au thème de cette édition : « les voyages ». De nombreux chercheurs ont répondu à l’appel pour partager avec les Toulousains et Albigeois leurs connaissances. Ce voyage dans le monde des chercheurs se veut toujours ludique.

Animation phare : le Speed-searching

Basé sur le concept du speed-dating, le speed-searching est l’animation emblématique de la Nuit des Chercheurs. On ignore sur qui on va tomber. Le jeu consiste à deviner, à partir d’un objet, sur quoi travaille le chercheur en face de soi. Un gong retentit toutes les dix minutes pour changer les binômes. Une attraction qui plait, les places disponibles pour cette édition sont quasiment déjà toutes parties. Mais il reste la version numérique.

L’an dernier, un speed-searching numérique a été organisé, au niveau national cette fois, et a rencontré un vif succès. Il s’agit de pouvoir discuter, via l’application Zoom, avec des scientifiques des quatre coins de la France, de manière express, tranquillement depuis son canapé. Dix sessions sont proposées en français et en anglais. Mais attention, l’inscription préalable est nécessaire sur le site de la Nuit Européenne des Chercheurs. Notez que le speed-searching numérique aura lieu le jeudi 23, le samedi 25 et dimanche 26 septembre, en décalage de la soirée en présentiel.

Informations pratiques

L’évènement est gratuit et en accès libre … dans la limite des places disponibles. La réservation en ligne est conseillée pour certaines animations. À Toulouse, l’animation prisée du speed-searching en présentiel est déjà quasiment complète. Il est toujours possible de s’inscrire pour l’évènement national en ligne.

À Toulouse : Quai des savoirs (39 allées Jules Guesde) et au Museum, de 18h à minuit.
À Albi : Espace culturel des Cordeliers : Parvis du Grand Théâtre et salle de l’Athanor, de 18h30 à 22h30.

Notez qu’un pass sanitaire doit être présenté.
À Toulouse, un espace de restauration sera ouvert jusqu’à 22h30 vendredi 24 septembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences culture événements sorties et loisirs recherche