Pyrénées-Orientales : rush sur le tabac au Perthus avant le nouveau confinement

Dès ce matin, le village transfrontalier du Perthus a été pris d'assaut par des centaines de voitures. Les fumeurs se sont armés de patience pour faire le plein de cigarettes en prévision du prochain confinement. Les gendarmes ont dû intervenir.

Les files d'attentes devant les bureaux de tabac du Perthus ont atteint plus de deux cents mètres ce jeudi 1er Avril 2020
Les files d'attentes devant les bureaux de tabac du Perthus ont atteint plus de deux cents mètres ce jeudi 1er Avril 2020 © FTV

Dès 9 h ce matin, sur la D900 entre Le Boulou et Le Perthus, les véhicules roulent déjà au ralenti. Et il faut presque une heure pour atteindre le parking. Les habitués du lieu n'ont jamais vu ça " Je viens chaque semaine d'Amélie-Les-Bains et j'ai mis plus d'une heure pour venir. Il y avait un gros bouchon. C'est pire qu'en été"
Et pour cause, les annonces du président Macron n'ont pas rassuré. Le reconfinement démarre ce samedi 3 avril à minuit. Et les déplacements seront autorisés seulement dans un rayon de 10 Km. Alors pour certains qui viennent de loin, les files d'attente devant les bureaux de tabac atteignent les deux cents mètres et cela décourage pas.

Ça fait presque une heure et demie que je poireaute. Mais ça va il fait beau.

un Perpignanais patient

et de continuer avec calme. " J'ai besoin de faire le plein de cigarettes. Ici au Perthus, côté espagnol, cela vaut deux fois moins cher que chez nous. "

Certains caddies débordent

À la sortie des boutiques, les sacs en plastique sont remplis de cartouches et même quelques caddies débordent." J'en ai acheté beaucoup. Je ne vais pas dévoiler combien mais bon j'en ai besoin pour ne pas craquer pendant le prochain confinement car je ne pourrais plus venir ici" confie un autre accro au tabac venu d'Ille sur Têt.
Car en théorie, depuis le 8 juillet 2020, seule une cartouche achetée en Espagne est autorisée.

En milieu de journée, le village du Perthus a été complètement saturé. Les gendarmes ont dressé des barrages avec obligation de faire demi-tour. De quoi calmer le virus de la fièvre acheteuse dans l'après-midi. Reste encore deux journées avant les nouvelles mesures du prochain confinement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société tabagisme espagne international pouvoir d'achat consommation économie