Agressions sexuelles sur mineurs à Sorède : des parents des victimes présumées témoignent, ils sont dévastés

Sorède (Pyrénées-Orientales) - des parents des victimes présumées témoignent, ils sont dévastés - 4 juillet 2019. / © F3 LT
Sorède (Pyrénées-Orientales) - des parents des victimes présumées témoignent, ils sont dévastés - 4 juillet 2019. / © F3 LT

Après la mise en examen d'un homme de 55 ans, mercredi, pour agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans, dans une école maternelle de Sorède dans les Pyrénées-Orientales, des parents des victimes présumées témoignent, ils sont dévastés.

Par Fabrice Dubault


Pour l'instant, 15 plaintes ont été déposées à la gendarmerie par des parents d'elèves de l'école maternelle de Sorède, la plupart pour violences mais au moins 5 pour agressions sexuelles.
L'enquête ne fait que commencer. Elle est partie il y a une dizaine de jours d'un premier témoignage.
 

Une maman m'a appelé. Elle me dit : "quand je fais un bisou à ma fille sur la bouche, maintenant elle sort sa langue. Je lui demande pourquoi car on a jamais fait cela. Elle m'a répondu c'est comme avec X" explique une mère de famille.


En place depuis janvier, l'auxiliaire de vie scolaire se serait rendu coupable de baisers et d'attouchements envers des enfants, filles et garçons, de moins de 6 ans.
 

J'avais une petite fille pleine de vie, une petite fille qui chantait, qui jouait. Aujourd'hui, elle pleurt, elle ne dort plus. Comment on prépare ?... je ne sais pas" témoigne la maman d'une fillette.


Mercredi soir et jeudi matin, les parents d'élèves ont été reçus en mairie car à leur désespoir s'ajoute également la colère. En mars dernier déjà, certains avaient dénoncé le comportement de l'AVS. Il s'agissait alors exclusivement de gestes jugés violents. Mais l'homme avait été maintenu en poste.
 

Il y a eu un manquement grave. Un défaut de vigilance. Tout le monde se renvoie la balle, nous on veut des responsables.


Mairie, encadrement de l'école, inspection académique des Pyrénées-Orientales, les parents d'élèves de la maternelle de Sorède envisagent de porter plainte contre X  pour non dénonciation de violences.
 
Agressions sexuelles sur mineurs à Sorède : des parents des victimes présumées dévastés témoignent
Passée la stupeur, les parents d'élèves de la maternelle de Sorède envisagent de porter plainte contre X  pour non dénonciation de violences. - F3 LR


Un homme mis en examen


Un homme a été mis en examen mercredi pour agressions sexuelles et des violences sans incapacité sur mineurs de 15 ans.
Cet auxiliaire de vie scolaire à l'école maternelle André Cavaille à Sorède a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de résidence hors du département.
Selon une source non confirmée, il nierait les faits.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus