Jeux paralympiques 2022 : grande joie pour la Catalane Cécile Hernandez autorisée à concourir à Pékin

Publié le Mis à jour le

La championne française de snowboard, multi récompensée aux J.O et en Coupe du monde, participera finalement aux prochains Jeux paralympiques d'hiver 2022 à Pékin. Le comité ayant tout simplement supprimé sa catégorie, faute de candidates, elle ne pouvait plus concourir. Mais l'athlète, qui vit aux Angles dans les Pyrénées-Orientales, s'est battue et à gagner sa place dans une autre catégorie.

C'est déjà une grande victoire pour Cécile Hernandez. Théoriquement privée de J.O en 2022 car sa catégorie (LL1) a été supprimée par le comité paralympique, elle va finalement intégrer une autre catégorie (LL2) dans 2 disciplines.

Une catégorie plus dure pour elle car notre Catalane affrontera des sportives moins handicapées qu'elle. Une motivation supplémentaire avec en ligne de mire... l'or olympique, cette fois-ci.

"Je suis très heureuse et fière de faire partie des 17 athlètes de la délégation française".

Cécile Hernandez.

Cécile Hernandez partira le 25 février pour la Chine.

Ses 2 compétitions ont lieu les 6 et 7 mars et les 11 et  dans la station de ski de Taiwu, dans le district de Chongli (Hebei).

  • Banked Slalom SB-LL2 femmes - elle avait obtenu en 2018, la médaille d'argent, dans sa catégorie LL1.
  • Snowboard Cross SB-LL2 femmes - elle avait obtenu en 2018, la médaille de bronze dans sa catégorie LL1.

Mais pour en arriver là, ce fut une longue bataille juridique pour la snowboardeuse des Pyrénées-Orientales contre le comité international paralympique. Elle a même dû avoir recours aux tribunaux allemands.

L'annonce de la suppression en 2020

La décision de supprimer la catégorie LL1 a été prise à l'issue des Mondiaux de 2019. Car il n'y avait plus assez de pays représentés et donc trop peu de sportives en lice. Une situation que comprend Cécile Hernandez mais la colère monte quand on lui dit qu'elle ne pourra pas aller en Chine.

"Depuis que la LL1 a disparu, je skie en LL2, avec des concurrentes moins handicapées que moi. C'est possible en Coupe du monde, aux J.O d'été et bizarrement pas aux Jeux d'hiver. C'est pourtant exactement les mêmes organisations", expliquait à France 3 en janvier, l'athlète de 47 ans avant de savoir si elle serait en compétition à Pékin.

Une phase de test dans une autre catégorie

Depuis deux ans, la Catalane a été autorisée à concourir dans une autre catégorie. Ce test se déroulait bien puisque Cécile a gagné les quatre dernières manches de Coupe du Monde et c'est peut-être là tout le problème.

De fait, notre sportive tricolore fait de l'ombre aux autres concurrentes tout comme la snowboardeuse US Brenna Huckaby qui elle aussi est passée de LL1 en LL2.

Neuf concurrentes pour 32 places en LL2

La Fédération française handisport et son homologue américaine ont vite réagi et un recours devant le CIO a été déposé. Le comité des athlètes olympiques a également été saisi et une pétition circule.
Intégrer notre Française et l'Américaine à la catégorie LL2 n'est pas un problème car il y a 32 places au total aux J.O pour tous les pays et il n'y avait jusqu'à aujourd'hui que 9 femmes qualifiées dans la catégorie.

Elles sont désormais 11.