Jeux paralympiques 2022 : la Catalane Cécile Hernandez privée de compétition, "c'est une grande injustice sportive et humaine"

Plus sur le thème :

La championne française de snowboard, multi récompensée aux J.O et en Coupe du monde, pourrait ne pas participer aux prochains Jeux paralympiques d'hiver 2022 à Pékin. Le comité a tout simplement supprimé sa catégorie, faute de candidates. Mais l'athlète, qui vit aux Angles dans les Pyrénées-Orientales, se bat pour concourir.

Il ne lui manque plus que l'or olympique à son palmarès. Pourtant, la championne risque d'être privée de J.O d'hiver. Sa catégorie de course et de handicap (LL1) a été supprimée par le comité olympique car il n'y a plus assez de nations représentées.

L'annonce de la suppression en 2020

La décision de supprimer la catégorie LL1 a été prise à l'issue des Mondiaux de 2019. Car il n'y avait plus assez de pays représentés et donc trop peu de sportives en lice. Une situation que comprend Cécile Hernandez mais la colère monte quand on lui dit qu'elle ne pourra pas aller en Chine.

"Depuis que la LL1 a disparu, je skie en LL2, avec des concurrentes moins handicapées que moi. C'est possible en Coupe du monde, aux J.O d'été et bizarrement pas aux Jeux d'hiver. C'est pourtant exactement les mêmes organisations", explique à France 3 l'athlète de 47 ans qui continue à s'entrainer et sera dans deux semaines en Norvège pour les Championnats du monde.

Une phase de test dans une autre catégorie

Depuis deux ans, la Catalane a été autorisée à concourir dans une autre catégorie. Ce test se déroulait bien puisque Cécile a gagné les quatre dernières manches de Coupe du Monde et c'est peut-être là tout le problème.

"Je fais les Mondiaux en étant pénalisée par rapport aux autres sportives car je suis plus handicapée qu'elles, je gagne mes courses et je n'aurai pas le droit de m'aligner au départ des J.O. C'est totalement injuste !".

Cécile Hernandez.

De fait, notre sportive fait de l'ombre aux autres concurrentes tout comme une snowboardeuse des USA qui elle aussi est passée de LL1 en LL2.

Neuf concurrentes pour 32 places en LL2

La Fédération française handisport et son homologue américaine ont vite réagi et un recours devant le CIO a été déposé. Le comité des athlètes olympiques a également été saisi et une pétition circule.
Une décision devrait être prise début mars juste avant le début des Jeux paralympiques qui doivent se dérouler à Pékin du 4 au 13 mars.

"Je ne comprendrai pas un refus. En LL2, il y a 32 places aux J.O pour tous les pays et seulement 9 filles validées pour la compétition. Nous sommes 2 sur le carreau dans le monde, cela ne semble pas insurmontable. Les valeurs des J.O, ce sont l'inclusion et la compétition des meilleurs sportifs, surtout dans le handicap".

Un élan international semble se dessiner en faveur de notre championne. On lui souhaite de faire le voyage en Chine et de revenir aux Angles avec une médaille d'or olympique, celle pour laquelle elle se prépare depuis 8 ans.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité