Bras de fer entre la mairie de Millas et les anti-corridas sur fond de statue vandalisée

Millas (Pyrénées-Orientales) - la statue du torero a disparu sciée aux pieds, il ne reste que la cape - 9 août 2015. / © F3 LR
Millas (Pyrénées-Orientales) - la statue du torero a disparu sciée aux pieds, il ne reste que la cape - 9 août 2015. / © F3 LR

A Millas, dans les Pyrénées-Orientales, les opposants à la corrida, autorisés, puis interdits de manifestation par la municipalité ont manifesté, ce dimanche. C'est le saccage d'une statue de torero à l'entrée du village, dans la nuit de vendredi à samedi, qui a mis le feu aux poudres.

Par Fabrice Dubault


Comme à chaque corrida, à Millas, les anti-corridas manifestent. Un rassemblement et un défilé silencieux dans les rues autorisés par la mairie.
Mais cette année, suite à un acte de vandalisme anonyme sur une statue de torero, à un rond-point de la commune, la municipalité a décidé de prendre, en urgence, un nouvel arrêté municipal, interdisant cette manifestation, en guise probablement de représailles.

Il faut dire que la statue du torero, située à l'entrée de la commune, est le symbole de Millas. Elle a disparu.
La statue a été sciée à hauteur des chevilles et a été volée. Il ne reste plus que la cape et les pieds du torero.

Reste qu'arrêté ou non, les anti-corridas sont venus et ont manifesté avant les festivités.

Millas (66) : les anti-corridas interdits de manif
Reportage F3 LR : M.Tamon et S.Girard

 

Sur le même sujet

Anthony Jeanjean sacré champion d'Europe de BMX Freestyle

Les + Lus