Perpignan : des élus catalans dénoncent les menaces de destitution contre le président de la Catalogne

Perpignan - des élus catalans soutiennent Quim Torra président de la Generalitat de Catalogne - 6 janvier 2020. / © F3 LR
Perpignan - des élus catalans soutiennent Quim Torra président de la Generalitat de Catalogne - 6 janvier 2020. / © F3 LR

Le soutien des élus catalans des Pyrénées-Orientales au président de la Generalitat de Catalogne est immuable. Quim Torra est menacé de destitution par la commission électorale espagnole. Une situation inacceptable pour des élus locaux réunis ce lundi matin à l'initiative du maire de Perpignan.

Par Fabrice Dubault


Ils étaient une petite dizaine d'élus catalans, ce lundi, à Perpignan mais leur soutien est sans faille à Quim Torra.

Le président de la Generalitat de Catalogne est sous le coup d'une possible destitution prononcée par la commission électorale espagnole.
Pour ces élus français qui suivent de près depuis plus de 2 ans le dossier de l'indépendance de la Catalogne, cette sanction serait inacceptable.
 

On reproche à Quim Torra d'avoir inscrit sur le fronton du parlement de Barcelone, Liberté d'expression, liberté des prisonniers politiques. Alors, dans ces conditions, les 3/4 des maires de France devraient être en prison. Tout est fait dans la disproportion entre les actes et la sanction proposée" explique Jean-Paul Billès, maire (SE) de Pézilla-la-Rivière.


Disproportionnée et absurde même pour le maire LR de Perpignan. A ses yeux, une commission électorale ne peut destituer un élu... Son soutien à Quim Torra repose sur le sentiment que des règles de droit sont bafouées en Espagne.
 

On ne peut pas se taire sur ce qui se passe en ce moment en Catalogne. Une commission administrative serait en mesure de destituer des personnes régulièrement élus au regard des lois constitutionnelles et européennes. C'est grave !" Jean-Marc Pujol.


Un sentiment d'indignation qui a du mal à franchir les frontières des Pyrénées-Orientales...
Pour alerter plus largement l'opinion, François Calvet espère mener une délégation de sénateurs en Catalogne à la rencontre des élus et responsables d'associations toujours emprisonnés à ce jour.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus