Déconfinement : des hôteliers demandent l'ouverture de leurs restaurants dès le week-end de l'Ascension

Dans les Pyrénées-Orientales, les hôteliers ont le sourire. Les réservations montent en flèche pour les longs week-ends de mai. Seule petite ombre au tableau : la restauration en chambre n'est pas adaptée à la clientèle familiale. Les hôteliers souhaitent ouvrir leurs restaurants avant le 19 mai.

Dans les Pyrénées-Orientales, les hôtels souhaitent rouvrir leurs restaurants dès le week-end de l'Ascension.
Dans les Pyrénées-Orientales, les hôtels souhaitent rouvrir leurs restaurants dès le week-end de l'Ascension. © Max PPP

A l’hôtel le Galion à Canet en Roussillon, le téléphone n’arrête pas de sonner. Depuis l’annonce des dates du déconfinement par le président de la République, les réservations ont repris. Pour le week-end de Pentecôte du 22 au 24 mai, l’établissement compte bien afficher complet. Et, si tout va bien, ce devrait aussi être le cas de la plupart des hôtels du littoral des Pyrénées-Orientales.

Ce regain des réservations concerne aussi le pont de l’Ascension, comme l’a constaté Jelena Novcic, gérante de l'hôtel-restaurant Le Galion. « Les gens ont envie d’en profiter, de revivre maintenant qu’ils ne sont plus limités dans leurs déplacements. »

Ne pas rater le retour des clients

Pour celle qui est ausi  responsable de la branche hôtels de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) des Pyrénées-Orientales, « c’est sur le week-end de l’Ascension qu’il ne faut pas se louper. Le secteur a souffert du confinement et des restrictions sanitaires, il faut une bonne saison d’été.

Le week-end de l'Ascension, c'est le retour des touristes et donc vraiment pas le moment d’avoir de mauvaises critiques.

Jelena Novcic, responsable hôtellerie Umih 66

Le problème, pointé par l’Umih, c’est que le 13 mai, pour l’Ascension, selon le calendrier du gouvernement, les restaurants restent fermés. Pour les hôtels qui le peuvent, cela signifie une restauration en chambres.

"C’est ce que nous faisons avec la clientèle d’affaires, habituée au room service, mais cela devient difficile à gérer dans de bonnes conditions avec une clientèle de loisirs, une famille avec enfants par exemple", explique Jelena Novcic, "cela peut être une mauvaise expérience pour eux comme pour nous."

Ouvrir les restaurants des hôtels le 13 mai

De l'avis des professionnels, le service en chambre, cela va bien quand il n’y a pas trop de clients en même temps, mais avec un hôtel quasi complet, cela devient très compliqué.

Le syndicat des hôteliers a donc demandé à la préfecture des Pyrénées-Orientales une dérogation pour ouvrir ses restaurants à ses clients pour le pont de l’Ascension, sans attendre le 19 mai.

Le préfet des Pyrénées-Orientales ne peut prendre une telle dérogation seul. Il a donc relayé la demande au niveau national. Et c'est donc le gouvernement qui devra tranché.

Les hôteliers sont d'ores et déjà prêts à s'adapter, avec plusieurs services, distanciation et protocole sanitaire strict, afin que le retour tant attendu de la clientèle touristique se passe au mieux. Et relance les réservations pour l'été.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie déconfinement société