Près de la moitié des véhicules ne pourra plus circuler à Perpignan en 2025 selon le maire RN de la ville. Hier soir, une motion "visant à adapter la mise en œuvre d'une Zone à faibles émissions (ZFE) sur l'Agglo de Perpignan" a été adoptée à la majorité.

" Les véhicules classés 3, 4 et 5 subiront des restrictions à la circulation qui peuvent aller jusqu'à l'interdiction stricte pour les 4 et 5. Dans le parc de Perpignan Méditerranée Métropole, appliquer ces restrictions aux quatre-roues 3, 4 et 5 revient à interdire 41 % des véhicules particuliers et 51 % des utilitaires" , a déclaré hier soir en Conseil Urbain l'élu RN Xavier Baudry. 

En fin de séance, il a soumis au vote une motion s'opposant au projet de Zone à faibles émissions qui doit interdire, à partir de 2025, la circulation des véhicules les plus polluants dans certains secteurs. 

Imposée aux agglomérations de plus de 150 000 habitants, l'instauration d'une ZFE consiste à interdire la circulation des véhicules les plus anciens dans un périmètre donné, grâce à un système de vignettes  Crit'air indiquant l'âge du moyen de locomotion.

Hier, l'élu RN Xavier Baudry a argumenté sa demande en faveur d'un retrait de Perpignan des zones soumises à la ZFE - ou du moins de la suppression des restrictions pour la catégorie 3. 

La motion précise :  "L agglomération de Perpignan est quasi-captive de plusieurs infrastructures et services à la population : autoroute, aéroport, gare routière, marché de production, hôpital, université (...) L’offre de transport en commun infra et extra métropolitaine ne permet pas d’offrir une vraie alternative quotidienne aux usagers de la route dont les véhicules seront interdits de circulation. Par ailleurs, les aides financières décidées par le Gouvernement pour soutenir l’acquisition de véhicules « propres » sont encore trop limitées. Environ 193 000 personnes pourraient être dans l’impossibilité de changer de véhicule. "

La motion a été adoptée à la majorité, 37 voix pour et 34 voix contre .

Et elle réjouit le maire RN de Perpignan Louis Aliot qui s'en félicite. "La CU de Perpignan refuse l’application contraignante de la loi ZFE ! La motion proposée par mon groupe a été adoptée à la majorité. Elle engage notre CU à autoriser la circulation des véhicules Crit'Air 3 et demande au gouvernement de revoir sa copie ! " a-t-il posté sur les réseaux sociaux.

Cheval de bataille

Le maire de Perpignan s'est fait un cheval de bataille de lutter contre l'instauration de la ZFE sur son territoire. Dans trois ans, 40 % des automobilistes de la métropole de Perpignan auront un véhicule non conforme et ce sont souvent les plus pauvres. 

"Ces ZFE doivent pouvoir aussi tenir compte de l'état social d'un territoire, sinon on va être confronté à des discriminations territoriales car on agit comme si Perpignan était l'égale de Paris, Lyon ou Bordeaux mais on sait très bien que ce n'est pas le cas. Et puis il y a une discrimination sociale, " avait-il déclaré le 15 novembre dernier dans l'un de nos précédents articles.  

ll y a ici des gens qui seront sanctionnés car ils n'ont pas les moyens de se payer un véhicule propre.

Louis Aliot

Maire RN de Perpignan

Et pour Louis Aliot, le vote de cette motion n'est qu'une première étape, il compte bien fédérer d'autres Agglos dans la bataille.

C'est une première étape. On va envoyer cette motion à toutes les Communautés urbaines en France. Le projet de loi en préparation est loin de faire l'unanimité.

Louis Aliot , maire RN de Perpignan

" C'est une loi à retravailler parce que tout le monde est d'accord pour améliorer la santé des gens mais pas de cette manière, pas en pénalisant ceux qui n'ont pas les moyens de changer de voiture. Il va forcément y avoir un aménagement car les députés à l'Assemblée savent bien que les maires y sont opposés. Cette motion, c'est une pierre de plus à l'édifice," a-t-il déclaré ce matin à France 3 Occitanie. 

Dans les prochaines semaines, les députés RN du département contesteront la ZFE à l'Assemblée nationale.

D'après l'arrêté ministériel, Perpignan et quatorze communes voisines sont concernées par les  Zones à faibles émissions. La communauté urbaine Perpignan-Méditerranée métropole doit avoir mis en place la ZFE au 1er janvier 2025.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité