Catalogne : supporters et opposants dans l'attente du verdict du procès des indépendantistes catalans

En Catalogne, le verdict du procès des leaders indépendantistes est attendu ce lundi 14 octobre. Des condamnations sévères sont craintes par certains et espérées par d'autres.
Manifestation en faveur de l'indépendance à Barcelone le 28 septembre 2017.
Manifestation en faveur de l'indépendance à Barcelone le 28 septembre 2017. © Frédéric Dugit/Maxppp
Les membres de l'association Assemblea Nacional Catalana se réunissent tous les jeudis soirs dans un petit bureau du centre de Gérone où ils se préparent au verdict du procès des leaders indépendantistes catalans. Aucun de ces militants réunis ne croit en un acquittement.

Ils cherchent à infliger une leçon à tous les Catalans

"Ils cherchent à infliger une leçon à tous les Catalans et faire de ce verdict un acte exemplaire qui nous punit tous et pas seulement les prisonniers. On veut nous punir d'avoir voté pour notre droit de décider de notre futur", soupire Tavi Casellas, membre de l'association Assemblea Nacional Catalana.

 
Referendum et crise politique

Le référendum du 1er octobre 2017 pour ou contre l'indépendance de la Catalogne, est au coeur de cette crise politique majeure. Pour Marc Lamuà, député du parti socialiste catalan à Gérone, les indépendantistes ont commis ce jour-là une faute grave. 

Ils n'ont pas respecté les lois fondamentales de l'Etat

"Ce qui est grave, ce n'est pas l'organisation d'un referendum mais le fait d'être allé à l'encontre des décisons du tribunal constitutionnel malgré les avertissements. En se comportant ainsi, ils n'ont pas respecté les lois fondamentales de l'Etat", souligne Marc Lamuà.


Contestation populaire

Miquel Riera est journaliste depuis 40 ans. Il a participé à la création de ce journal, le Punt Avui. Pour lui, cette crise catalane  est sans précédent.

"On parle d'une condamnation pour seddition, je pense que la contestation populaire sera importante du côté indépendantiste mais aussi du côté de la gauche catalane qui aujourd'hui voterait contre l'indépendance".

Selon le verdict attendu ce lundi, des actions non-violentes sont déjà envisagées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne sorties et loisirs pays catalan politique justice société espagne international