Coronavirus : à Perpignan des sanctions tombent pour ceux qui ne respectent pas le couvre-feu

Dans plusieurs villes de la région, un couvre-feu a été instauré interdisant les déplacements la nuit pour lutter contre la pandémie de coronavirus. A Perpignan, cette nuit 46 PV ont été dressés. 

La mesure reste exceptionnelle en France, mais ce samedi 21 mars plusieurs villes ont décidé de l'adopter. C'est le cas de Perpignan où un couvre-feu a été mis en place entre 20 heures et 6 heures du matin et ce jusqu'à 6 heures du matin. Mais pour certans il a été difficile de l'entendre.


46 PV pour non respect du couvre-feu


C’était la première nuit de couvre-feu pour les Perpignanais. Et globalement il a été respecté.

Le couvre-feu a été respecté à 98% mais nous avons quand même été obligés de dresser 46 procès-verbaux dans la nuit. Ca fait encore beaucoup de récalcitrants, c'est hallucinant,
- Jean-Marc Pujol, le maire LR de Perpignan.


"Ce sont toujours les mêmes, ceux qui s'exonèrent de toutes les règles de droit depuis longtemps, parfois dans les quartiers, les milieux qui dealent. Malheureusement pour eux il n'y a plus de clients", a-t-il assuré.

Dans cette ville où les rues sont habituellement animées le soir, un couvre-feu est entré en vigueur samedi à 20h00 jusqu'à dimanche 06h00. Selon l'Agence régionale de santé (ARS) Occitanie, cinq personnes atteintes du coronavirus sont mortes cette semaine à l'hôpital de la cité catalane, une ville à seulement une trentaine de kilomètres de la frontière espagnole.
 

Des haut-parleurs pour faire respecter les consignes


Si certains ont des moyens matériels tels que des hélicoptères ou des drones, d’autres doivent s’en passer.
 

Pour faire appliquer le couvre-feu, explique le maire, "on a renforcé la présence policière, avec des patrouilles conjointes avec la police nationale, des appels par haut-parleurs".

La Commune d’Elne, dans les Pyrénées-Orientales a également mis en place une tournée au porte-voix pour informer la population durant cette crise sanitaire COVID 19. Un agent de la commune doté d’un mégaphone tournera régulièrement sur la ville pour informer la population.
 
Plusieurs villes comme Nice, Béziers (Hérault), Roquebrune-sur-Argens (Var), Charleville-Mézières (Ardennes) ont décidé d'instaurer un couvre-feu nocturne.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société police sécurité justice