• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Coupe de France : les confidences de William Prunier, l'entraîneur de Canet avant de recevoir Monaco

Canet reçoit Monaco (quatre divisions d'écart) au stade Gilbert Brutus ce dimanche à 14h15 pour le compte des 32èmes de finale de la coupe de France. L’entraîneur du Canet Roussillon Football Club, William Prunier, nous livre quelques confidences avant ce match si extraordinaire.  / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Canet reçoit Monaco (quatre divisions d'écart) au stade Gilbert Brutus ce dimanche à 14h15 pour le compte des 32èmes de finale de la coupe de France. L’entraîneur du Canet Roussillon Football Club, William Prunier, nous livre quelques confidences avant ce match si extraordinaire.  / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Canet reçoit Monaco (quatre divisions d'écart) au stade Gilbert Brutus ce dimanche à 14h15 pour le compte des 32èmes de finale de la coupe de France. L’entraîneur du Canet Roussillon Football Club, William Prunier, nous livre quelques confidences avant ce match si extraordinaire. 

 

Par Olivier Le Creurer

Propos recueillis par Olivier Meyer

Quand vous étiez joueur pro, avez-vous joué contre le nouvel entraîneur de Monaco Thierry Henry ?

Je l’ai rencontré à plusieurs reprises. Il était beaucoup plus jeune que moi et jouait à Monaco. Il n’évoluait pas de mon côté, dans ma zone de défense. C’était déjà un très bon joueur. Mbappé me fait penser à lui a l’époque. 

Ce sera l’une des attractions de ce dimanche ?
Oui bien sûr, j’espère qu’il sait quand même que c’est moi l’entraîneur de Canet. 


Beaucoup d'excitation


Quel est l’état d’esprit du groupe à quelques jours de cet événement  ?
Beaucoup d’excitation depuis le tirage au sort. C’est difficile à maîtriser. On sent un fort engouement. Les joueurs parlent entre eux de Monaco. C’est logique, pour eux c’est un grand événement que l’on doit préparer avec sérénité. Je leur ai dit qu’on allait rencontrer une grosse équipe qui jouait la Ligue des champions il y a encore quelques semaines. On s’attend à un match particulier et difficile pour nous.
 


Quel est le point de votre expérience dans ce type de match ?
J’essaie de leur apporter mon vécu en faisant des comparaisons avec les matches de coupe d’Europe. Quand j’étais à Auxerre, Bordeaux, Marseille ou Montpellier et que l’on rencontrait un grand d’Europe style Manchester ou Juventus avec beaucoup d’envie on pouvait créer l’exploit et réaliser un rêve. 
il y a plusieurs divisions d’écart entre nos deux équipes. Ils sont au dessus de nous c’est clair. Il va donc falloir courir plus que l’adversaire, sauter plus  haut, tacler plus fort qu’eux et mettre plus de buts... donc ce sera compliqué.


Il va donc falloir courir plus que l’adversaire, sauter plus  haut, tacler plus fort qu’eux et mettre plus de buts


Trois jours plus tard Monaco a un quart de finale de Coupe de la Ligue contre Rennes et le dimanche suivant les Monégasques se déplacent à Marseille pour un match de Ligue 1 où ils jouent leur maintien. La coupe de France ne peut donc pas être une priorité pour Monaco. C’est peut-être le bon moment pour les prendre ? 
Honnêtement, Je pense qu’on n'a pas beaucoup de chances de passer. C’est ce que j’ai dit à mes joueurs. D’après moi, ils vont préparer leur match contre Marseille face à nous. On aura à mon avis un bel adversaire. Il faut qu’on reste humble, qu’on respecte l’adversaire mais pas trop. Certes ils jouent dans un grand club, gagnent beaucoup plus d’argent que nous, certains sont des stars mais ils ont deux bras et deux jambes comme nous. Il faudra donner tout ce qu’on a et essayer de les surprendre.

Je sais qu’ils nous prennent au sérieux


Ils savent que vous avez atteint les 16emes l’année dernière contre Caen ? Élimination de Canet 1-1 (4-2 aux TAB). Monaco va se méfier ? 
Je sais qu’ils nous prennent au sérieux. Le club a acquis de l’expérience. L’effectif lui a changé à 80 % par rapport à l’année dernière. Donc ce n’est pas la même équipe. Il y a eu beaucoup de changements. C’est une nouvelle aventure. J’espère que mes joueurs seront très motivés, très concentrés et prêts mentalement à aller au bout d’eux mêmes. Le contexte est différent de l’année dernière. On va jouer devant 10000 personnes et le stade a changé. C’est pas à saint Michel cette fois.

Qu’allez-vous vous leur dire pour les mettre l’aise à Brutus ?
C’est un peu secret mais j’aurai le discours qu’il faut pour bien gérer l’environnement. Actuellement (mercredi), je sens mes joueurs prêts mais stressés, un peu tendus même. C’est pour cela que j’ai prévu de les emmener décompresser une journée à la montagne aux Angles (jeudi). Randonnée et thalassothérapie pour bien préparer les corps et les têtes. On prendra nos repères au stade Gilbert Brutus vendredi. Là, ils prendront leurs selfies et leurs repères. Ensuite j’improviserai en fonction de mon ressenti. 
 


Je compte sur le public pour pousser son équipe et la faire voler pendant 90 minutes ou plus si besoin. Ce serait magnifique. J’espère que mes joueurs seront transcendés. J’espère aussi que certains ne feront pas dans leur froc... Je suis allé voir le stade discrètement. Je sens de bonnes ondes dans ce stade. J’aime bien ce style de stade à l’anglaise. Ça peut passer... (sourire)

Un stade de 20000 places, on l’aurait rempli


J’imagine que 10 000 places vendues en quelques heures ça fait chaud au cœur ? 
Ça fait très plaisir.  Çela a été tellement la folie que certains joueurs n’ont même pas pu acheter de billet pour leurs proches. Un stade de 20000 places, on l’aurait rempli. Ça veut dire que c’est une terre de football ici. Il n’y a pas que le rugby. Dimanche il faut que le public soit le 12 ème homme. Si le public a su patienter plusieurs heures pour avoir un billet je pense qu’il saura fait preuve de la même détermination pour nous soutenir jusqu’au bout. 


Dimanche il faut que le public soit le 12 ème homme


Enfin, comment avez-vous géré la période des fêtes ? 
On a repris l’entraînement le 29. On est allé à la plage. Toute l’équipe s’est baignée dans l’eau à 12, 13 degrés c’est bon pour la « récup ». Ils ont profité des fêtes sans abuser. J’ai fait trois pesées dont une surprise histoire de vérifier. Ils ont été raisonnables... ils sont prêts. 
 

En direct sur France 3 et sur notre site

La rencontre est retransmise en direct sur France 3, dimanche à partir de 14h15.

Sur le même sujet

Manifestation gilets jaunes Montpellier acte VIII

Les + Lus