Covid : au Perthus, l'Espagne contrôle les tests PCR négatifs obligatoires pour les Français

Les automobilistes se rendant en Espagne doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures lors du passage de la frontière terrestre. Une obligation qui commence à être contrôlée au Perthus depuis ce mardi matin. Ports et aéroports d'Espagne sont déjà sous surveillance depuis novembre.
 

Des contrôles sporadiques depuis ce matin à la frontière espagnole, mais pas encore de contraventions.
Des contrôles sporadiques depuis ce matin à la frontière espagnole, mais pas encore de contraventions. © F3 Pays catalan

Normalement, la règle du test PCR de moins de 72 heures s'applique à la plupart des automobilistes venant de France et voulant aller en Espagne. Mais en ce premier jour de contrôle au Perthus, nombreux sont les cas qui sont exemptés du test, notamment les travailleurs frontaliers et les habitants tout proches.

Des contrôles diversement appréciés

"J'ai le droit de passer, moi!" s'exclame Younes, un Franco-Espagnol de 42 ans travailleur transfrontalier.
 

"J'ai un magasin de vêtements à la Jonquère, en Espagne, et c'est la catastrophe, je ne vends qu'à des touristes français et ils ne laissent pas les clients passer, mon magasin est fermé en ce moment.

Younes, Franco-Espagnol

"Je préfèrerais qu'il n'y ait pas ce nouveau contrôle!" conclut le commerçant.

 Jacqueline, une commerçante de 48 ans, est un peu plus pondérée : Elle se réjouit de la nouvelle mesure, "parce qu'au moins il y a un contrôle des gens qui entrent et sortent" mais "ce n'est pas bien pour les commerces qui sont en train de s'enfoncer", regrette-t-elle.

Les exceptions au test PCR obligatoire

Les chauffeurs de camions de marchandises, les travailleurs transfrontaliers, ainsi que les personnes vivant dans un rayon de 30 kilomètres autour de la zone frontalière et les enfants de moins de 6 ans sont exemptés du test PCR.

Les transfrontaliers exemptés de test obligatoire doivent produire des justificatifs.
Les transfrontaliers exemptés de test obligatoire doivent produire des justificatifs.

Les autres peuvent désormais tous être contrôlés en Espagne, c'est l'extension à partir de ce mardi d'une mesure déjà en vigueur depuis novembre dans les ports et les aéroports.
Un protocole déjà appliqué par la France à ses frontières, a précisé la Police de l'air et des frontières (PAF).

Des contrôles de la police espagnole discontinus... 

Présents au poste frontière du Perthus mardi en début de matinée, les agents n'y sont retournés que vers 12h20, avant de stopper à nouveau les contrôles vers 13h00. Lors des phases de contrôle, chaque voiture est stoppée et les agents exigent les justificatifs nécessaires, test PCR ou attestation de résidence. Les informations sont transmises au ministère de la santé espagnol.

...mais qui devraient se durcir

Pas d'amende pour l'instant. Et la police espagnole ne demande pas non plus à ceux qui ne sont pas en règle de faire demi-tour. Mais d'ici quelques jours, après cette phase de prévention, le ton doit se durcir et les automobilistes français pourront être verbalisés.

Jusqu'à la mi-mars, le nombre d'infections diminuait régulièrement en Espagne mais il augmente à nouveau. Plus de 75.000 personnes y sont mortes du Covid.
Le reportage au Perthus de Nicolas Esturgie et Calypso Vanier pour France 3 Pays catalan. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société douanes police sécurité espagne international