Covid : à Font-Romeu, une descente aux flambeaux pour alerter sur les difficultés des professionnels de la montagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Bouquet avec Philippe Georget

Une descente aux flambeaux était organisée samedi dans plusieurs stations de ski en France. Par ce geste, l'ESF voulait attirer l'attention sur les difficultés économiques rencontrées par les professionnels de la montagne. À Font-Romeu, on attend avec impatience le redémarrage de l'activité. 

Les temps sont durs pour les stations de sports d'hiver. Alors que la saison devrait normalement battre son plein, les pistes restent désespérément désertes. À Font-Romeu, dans les Pyrénées, les moniteurs de ski sentent que l'épidémie de Covid-19 est passée par là. 

"Il n'y a pas de classe de neige, pas d'animation, ça devient psychologiquement très compliqué", confie Olivier Gaurenne, directeur de l'ESF Font-Romeu.

Dans les stations françaises, les remontées mécaniques sont actuellement fermées. Les professionnels de la montagne espèrent pouvoir les rouvrir prochainement, en prévision des vacances scolaires de février. Le gouvernement devrait se prononcer à ce sujet le 20 janvier prochain.

Un début de saison en demi-teinte pour les moniteurs

Bernard Lebrun est moniteur de ski depuis 32 ans et n'avait encore jamais connu une saison pareille : certaines années pauvres en neige ont été meilleures que celle-ci, rapporte-t-il. 

C'est difficile financièrement, car on ne fait pas les heures qu'on fait d'habitude. Mais on essaie d'être présent pour la clientèle et aussi pour le moral !

 Bernard Lebrun, moniteur de ski à Font-Romeu

Ce passionné de montagne a tout de même conscience qu'il a de la chance. Spécialisé dans le ski de fond et le biathlon, il a pu travailler davantage que ses collègues professeurs de ski alpin. Pendant les vacances de Noël, une grande majorité d'entre eux n'a travaillé qu'à 50 %.

La situation est encore plus compliquée pour les moniteurs occasionnels. En stage chaque hiver dans la station depuis six ans, Chloé Noguero n'a pas pu donner une seule heure de cours depuis le début de la saison. Et les aides de l'Etat ne compensent pas toujours. 

"Il y a un fonds de solidarité qui existe, mais il est calculé en fonction de l'année passée, sur des périodes pendant lesquelles on n'a pas toujours beaucoup bossé notamment à cause du manque d'enneigement. Du coup, les revenus dont on bénéficie ne correspondent pas toujours", regrette-t-elle.

Une descente aux flambeaux pour alerter

Pour attirer l'attention sur les difficultés financières rencontrées, l'ESF a invité les moniteurs de ski à participer à une descente aux flambeaux dans plusieurs stations de France. Couvre-feu à 18h oblige, l'événement ne s'est pas tenu à la tombée de la nuit mais à 17h30 et sans public. 

À Font-Romeu, une quarantaine de professionnels a pris part à la mobilisation pour "ne pas laisser la flamme de la montagne s'éteindre."

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité