Dans le Roussillon, on fait "chanter" les artichauts

C'est la pleine saison pour l'artichaut du Roussillon. Ses cinq variétés anciennes sont cultivées par près de 80 producteurs des Pyrénées-Orientales qui peuvent s'appuyer sur une indication géographique protégée. Et écouter le chant de l'artichaut quand il arrive à maturité.

Violet ou vert, l'artichaut catalan se décline en 5 variétés.
Violet ou vert, l'artichaut catalan se décline en 5 variétés. © F3 Pays catalan

Il est toujours le premier à fleurir dans les campagnes françaises : l'artichaut du Roussillon est depuis plusieurs semaines sur les étals de nos marchés. Produit sur près de 700 hectares dans une cinquantaine de villages, il a 2 mois d'avance sur les artichauts bretons grâce au soleil et au terroir, particulièrement celui de la Salanque.

"C'est une plante qui a besoin de beaucoup de soleil pour se développer" explique Ludovic Combacal, en arpentant ses champs d'artichauts à Torreilles.

En étant très proches de la mer, on a cette particularité d'avoir des températures plutôt clémentes grâce aux entrées maritimes et un sol très riche et profond qui permet un enracinement optimum et un développement fort de la plante.

Ludovic Combacal, producteur d'artichauts du Roussillon

700 hectares d'artichauts dans le Roussillon

Cultivé depuis le XVIIIème siècle, l'artichaut catalan est récolté à la main jusqu'à la fin du mois de mai. 700 hectares d'artichauts du Roussillon sont exploités et près des 3/4 ont obtenu l'Indication Géographique Protégée  (IGP).

Les 5 variétés d'artichauts catalans reconnus par l'Indication géographique protégée.
Les 5 variétés d'artichauts catalans reconnus par l'Indication géographique protégée. © France 3 Pays catalan

Ce Graal qui fait la fierté de toute la profession attire aussi les convoitises...Les vols d'artichauts en plein champ se sont multipliés ces dernières années dans les Pyrénées-Orientales, à tel point que la commune de Torreilles a créé l'an dernier une police des artichauts.

Faire chanter les artichauts

L'IGP recense 5 variétés bien connues des amateurs, de couleurs et de tailles différentes dont le célèbre petit violet qui peut se déguster entièrement lorsqu'il est jeune.
Et pour tester la maturité des artichauts, il suffit de les " faire chanter" comme le fait Ludovic Combacal pour savoir s'ils sont prêts pour la cueillette. En pressant les feuilles et en écoutant.

Ludovic Combacal et ses artichauts chantants.
Ludovic Combacal et ses artichauts chantants. © France 3 Pays catalan

On dit qu'on fait chanter l'artichaut parce qu'il va crisser, c'est un son très reconnaissable qui permet d'avoir une indication sur sa maturité.

Ludovic Combacal producteur d'artichauts à Torreilles

Pour écouter le "chant" de l'artichaut, le reportage à Torreilles de Marc Tamon, Anne Domy et Christelle Chabaud pour F3 Pays catalan.

Bouquet d'artichauts

Peu calorique et antioxydant, l'artichaut est également "bon pour le foie", tout comme le chardon-Marie de la même famille, puisque l'artichaut est en fait un chardon "apprivoisé". Il peut se décliner en une multitude de recettes et c'est l'un des rares légumes dont on mange les boutons. C'est ce qu'on appelle un "légume-fleur", au même titre que le brocoli ou le chou-fleur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie gastronomie culture tradition insolite