Il détourne 243.000€, le président de l'association d'enfants hospitalisés les "Nez Rouges" extradé et incarcéré à la prison de Perpignan

Il était censé redonner le sourire aux enfants malades hospitalisés. Sébastien Buisson, fondateur de l'association Les Nez Rouges à Limoges, avait été condamné à de la prison ferme en avril dernier pour avoir détourné 243.000€. Extradé, il vient d'être incarcéré à la prison de Perpignan.

C'est une information de nos collègues de France Bleu Limousin, Sébastien Buisson, créateur de la fondation des Nez Rouges a été extradé et incarcéré à la prison de Perpignan. Une information confirmée par le parquet général de Limoges jeudi 6 juin. Condamné pour abus de confiance aggravé, Sébastien Buisson est accusé d'avoir dérobé la somme de 243.000€. Un mandat d'arrêt européen avait été lancé contre lui et il avait arrêté en Espagne en avril dernier.

C'est peut-être la fin d'un épisode judiciaire à Limoges. Sébastien Buisson avait été condamné, en appel en avril dernier, à 42 mois de prison ferme pour le détournement de 243 000 euros au détriment de l'association qu'il présidait, les Nez Rouges. L'argent aurait dû servir à l'accompagnement et au divertissement d'enfants malades hospitalisés. L'individu, déjà impliqué dans plusieurs affaires de vols et d'escroqueries, avait préféré dépenser la somme récoltée en boîtes de nuit, hôtels et virées shopping.

Sébastien Buisson avait également tenté de soudoyer un homme se faisant passer pour un magistrat dans le but de faire classer des affaires dans lesquelles il est soupçonné d'être impliqué.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité