Indépendance de la Catalogne : Carles Puigdemont ne prononce pas et appelle à la médiation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Z.Soullami avec L.Creusot, I. Petit-Felix et AFP

L'allocution de Carles Puigdemont était très attendue, ce mardi soir, car il pouvait prononcer l'indépendance de la Catalogne. Le chef du gouvernement catalan propose finalement au Parlement de suspendre les effets de cette déclaration d'indépendance afin de permettre le dialogue avec Madrid.

Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont a commencé, avec une heure de retard et dans la confusion mardi, son allocution devant le parlement régional.



Une allocution particulièrement attendue



Cette allocution de Carles Puigdemont était particulièrement attendue. Des journalistes de la presse internationale étaient devant le parlement ce mardi. Environ 1.000 journalistes ont été accrédités car le chef du gouvernement catalan pouvait déclarer unilatéralement l'indépendance de la Catalogne à cette occasion.





Pas de déclaration d'indépendance



Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont a proposé mardi de suspendre une hypothétique déclaration d'indépendance en vue d'un dialogue, sans fixer de délai.

"Le gouvernement catalan et moi-même proposons que le Parlement suspende les effets d'une déclaration d'indépendance afin de pouvoir entreprendre dans les prochains jours un dialogue", a-t-il déclaré sans avoir au préalable véritablement déclaré cette indépendance. 



durée de la vidéo: 02 min 04
Mardi 10 octobre 2017, Carles Puigdemont, le président du gouvernement catalan propose la médiation avec Madrid. ©Télévision Espagnole


Quelques citations fortes de Carles Puigdemont



"Ce que je vais vous dire aujourd'hui n'est pas une décision personnelle, c'est la conséquence du référendum du 1er octobre."



"C'est la première fois dans l'histoire de la démocratie européenne qu'une journée s'est déroulée dans un tel climat de violence. Le monde entier l'a vu et personne n'a aimé ces images."



"Nous ne sommes pas des délinquants, nous ne sommes pas des fous, nous ne sommes pas des puschistes. Nous sommes des personnes normales."



Des citations qui laissaient imaginer que Carles Puigdemont allait peut-être déclarer unilatéralement l'indépendance de la CatalogneLe président séparatiste catalan a donc finalement proposé au Parlement de suspendre les effets de cette déclaration d'indépendance afin de permettre le dialogue avec Madrid.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité