"Largement insuffisant" : Il pleut enfin dans le Roussillon, mais les problèmes de sécheresse dans les Pyrénées-Orientales sont loin d'être terminés

Il pleut depuis dimanche 28 avril dans les Pyrénées-Orientales, département le plus sec de France. Mais l'eau n'ira malheureusement pas jusqu'aux nappes phréatiques. Explications.

Voilà une scène peu banale à Perpignan lundi 29 avril. Des habitants radieux, tout sourire, ravis de sortir... leur k-way et leur parapluie. Et pour cause, il pleut depuis dimanche soir sur tout le département. Un événement devenu presque inespéré dans les Pyrénées-Orientales, en proie à une sécheresse dévastatrice.

Record depuis deux ans

Entre 40 et 50 mm d'eau par mètre carré sont tombés sur Perpignan lundi 29 avril. D'autres relevés indiquent 70 mm ailleurs dans le département. C'est le plus gros épisode pluvieux depuis deux ans. 

Une aubaine pour les agriculteurs touchés de plein fouet par la sécheresse dans leurs cultures. Jean Pratx, producteur d'abricots à Rivesaltes, "n'y croyait plus". "On est soulagé, depuis hier les fruits ont déjà grossi grâce aux pluies, certains ont même la peau craquelée tant ils se sont développés rapidement. Ces jours de pluies vont permettre un arrosage très bénéfique pour nos arbres" se réjouit le producteur. 

Selon Météo France, les précipitations continueront jusqu'à jeudi 2 mai, en s'atténuant de jour en jour. Si tout le département attendait cela depuis longtemps, les problèmes de sécheresse ne vont pas disparaître.

L'eau n'ira pas jusqu'aux nappes

Depuis 2022, le département a connu 22 mois déficitaires en hydrologie selon Météo France. "D'une part, les sols sont trop secs pour que l'eau ne les pénètre en profondeur. D'autre part, les nappes phréatiques ne se rechargent pas ou peu en dehors des mois hivernaux, car il fait trop chaud. L'eau qui tombe est bonne pour les sols, mais elle s'évapore trop rapidement" détaille Simon Mittelberger, météorologue chez Météo France. 

Pour rappel, le dernier bulletin national de situation hydrologique publié le 11 avril dernier par EAUFRANCE précise que "l'indice d’humidité des sols affiche toujours des valeurs déficitaires de plus de 20 % du littoral languedocien à la plaine du Roussillon, voire de 50 à 80 % sur l’est des Pyrénées-Orientales." Pour Simon Mittelberger, "On ne rattrape pas cela en 4 jours. C'est encore largement insuffisant."

Une analyse que confirme Alix Roumagnac, président de Prédict : "Ces pluies sont un bon début pour la nature et pour les cours d'eau qui retrouvent un peu de débit. Mais pour espérer échapper aux restrictions liées à la sécheresse, il faut qu'il repleuve absolument avant l'été" indique-t-il.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité