Ouverture des musées de Perpignan : le tribunal administratif suspend les arrêtés, les musées ferment dès ce soir

Le tribunal administratif de Montpellier a suspendu l'exécution des arrêtés municipaux de Louis Aliot autorisant l'ouverture des musées de Perpignan. La légalité de ces arrêtés sera examinée sur le fond ultérieurement. Les quatre musées concernés referment dès ce lundi soir.

Louis Aliot, maire RN de Perpignan, dans la salle d'audience du tribunal administratif de Montpellier - 15 février 2021.
Louis Aliot, maire RN de Perpignan, dans la salle d'audience du tribunal administratif de Montpellier - 15 février 2021. © Carine Alazet/FTV

Sans surprise, en suspendant l'exécution des arrêtés municipaux du maire de Perpignan, le tribunal administratif de Montpellier met fin dès ce lundi soir à l'ouverture des musées Hyacinthe Rigaud, de la Casa Pairal et celui des monnaies et médailles ainsi que du muséum d'histoire naturelle.

Le juge des référés a rappelé les dispositions de l’article 45 de ce décret par lequel le Premier ministre a notamment ordonné la fermeture au public des «Etablissements de type Y : Musées, salles destinées à recevoir des expositions à vocation culturelle (scientifique, technique ou artistique, etc.), ayant un caractère temporaire».
Or les musées perpignanais relèvent de cette catégorie Y. Donc "Les circonstances invoquées par la commune, tirées de la mise en place de protocoles sanitaires particulièrement stricts diminuant ainsi fortement le risque de transmission du virus dans ces établissements ou d’une évolution favorable du contexte sanitaire, si elles sont susceptibles de remettre en cause l’appréciation portée par le Premier ministre sur la fermeture de ce type d’établissement, ne permettent pas à un maire de procéder lui-même à cette ouverture.".

Désormais, cette décision susceptible d'appel fait jurisprudence. De quoi stopper les intentions d'ouverture de lieux culturels dans d'autres communes. 

Le maire de Perpignan fait appel

La réaction de Louis Aliot ne s'est pas fait attendre.

"Je regrette la décision du tribunal administratif qui ne prend pas en compte le moyen de droit que j’ai soulevé. Je fais appel de cette décision".

Puisque la culture ne peut pas s’exprimer dans les musées, j’ouvre Perpignan aux artistes dès les prochains jours avec l’opération «L’art prend l’air»

Louis Aliot, maire RN de Perpignan.

Louis Aliot défend ses arrêtés d'ouverture

A 11h ce lundi, Louis Aliot a plaidé seul devant le tribunal administratif argumentant notamment que le risque de contamination était très faible dans un musée qui respecte une jauge d'un visiteur pour 10 m2. D'où les 4 arrêtés de réouverture pris pour les 4 musées municipaux de Perpignan.

C'est une situation bien loin de la promiscuité dans le métro parisien.

Louis Aliot, maire RN de Perpignan à la sortie de l'audience.

"Il faut revenir à une logique. Il faut arrêter de faire peur aux gens. C'est une pandémie, c'est grave. Il faut apprendre à vivre avec. Et il y aura d'autres virus. Aussi, on ne va pas rester confiner toute notre vie. Et la culture ne restera pas confinée dans tous les cas." a-t-il ajouté.

Le tribunal administratif de Montpellier a mis sa décision en délibéré. Elle devrait être connue dans l'après-midi.

La réouverture des musées de Perpignan

Par arrêté municipal, Louis Aliot, le maire RN de Perpignan avait bravé les mesures sanitaires du gouvernement. L'ouverture médiatique des quatre musées de la ville le 9 février avait provoqué l'ire de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Conséquence, le Préfet des Pyrénées-Orientales a rapidement porté l'affaire devant le tribunal administratif de Montpellier pour faire annuler ces arrêtés municipaux.

Cette réouverture, en pleine crise sanitaire, a été une première en France. Depuis, André Laignel, le maire (PS) d'Issoudun dans l'Indre a également décidé de rouvrir le musée de sa commune, dès samedi, sans attendre "l'expérimentation" demandée par les grandes villes pour la reprise des activités des lieux culturels. Celui de Beauvais est décidé à le faire.

Des visiteurs au rendez-vous !

En 6 jours d'ouverture, le musée Hyacinthe Rigaud a été plébiscité par le public. Quelque 2 000 visiteurs du département mais aussi de toute la région Occitanie sont venus et se sont pliés aux règles sanitaires imposées. Port du masque, pas plus d'une personne pour 10 M2, un sens de circulation à respecter et du gel hydroalcoolique.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture coronavirus/covid-19 santé société justice louis aliot politique rassemblement national