Près de Perpignan : les gendarmes nez à truffe avec un lionceau

Drôle de mission pour les gendarmes des pyrénées-orientales. Ils ont récupéré un petit lion de quelques mois.  / © Gendarmerie des Pyrénées-orientales
Drôle de mission pour les gendarmes des pyrénées-orientales. Ils ont récupéré un petit lion de quelques mois.  / © Gendarmerie des Pyrénées-orientales

Drôle de mission pour les gendarmes des pyrénées-orientales. Ils ont récupéré un petit lion de quelques mois. Une enquête est diligentée pour déterminer l’origine de l’animal et dans quelles circonstances il a été abandonné.

Par Olivier Le Creurer

Curieuse découverte pour les gendarmes de la brigade territoriale autonome (BTA) de Saint-Laurent de la Salanque, dans les Pyrénées-orientales. Ce mercredi 15 janvier 2020, ils ont été appelés pour une affaire vraiment spéciale. 

Vers 16 heures, un habitant de Saint-Hippolyte les informait qu'il détenait un lionceau découvert sur la commune de Vinça. Arrivés sur les lieux rapidement, ils ont eu la surprise de se trouver effectivement en présence d’un lion âgé de quelques mois.

L'animal n'a pas refusé le contrôle !


Connaissant le proverbe kenyan "à trop chatouiller la truffe du lion, on se fait bouffer la main", les militaires ont avancé prudemment mais ils ont pu prendre en charge l’animal "qui n’a pas refusé le contrôle et n’a montré aucun signe d’agressivité" indique la gendarmerie. Ils l’ont ensuite conduit dans leur unité à bord du véhicule de service.
 


Une enquête est évidemment diligentée pour déterminer l’origine de l’animal et dans quelles circonstances il a été abandonné. Le personnel de la réserve africaine de Sigean s’est déplacé à la brigade en fin de journée et a récupéré l’animal qui est en bonne santé apparente. Une rencontre dont les gendarmes se souviendront assurément.
 


 

Sur le même sujet

Les + Lus