Prison : appel des syndicats au blocage lundi matin

Le mouvement va se durcir, après un appel de tous les syndicats à un "blocage total" et reconductible lundi dès 06H00. Un mouvement qui sera suivi à Perpignan ou Nîmes par exemple. A Villeneuve-les-Maguelone, de nombreux gardiens sont en burn-out.
Le mouvement va se durcir, après un appel de tous les syndicats à un "blocage total" et reconductible lundi dès 06H00. Un mouvement qui sera suivi à Perpignan ou Nîmes par exemple. A Villeneuve-les-Maguelone, de nombreux gardiens sont en burn-out.

Le mouvement va se durcir, après un appel de tous les syndicats à un "blocage total" et reconductible lundi dès 06H00. Un mouvement qui sera suivi à Perpignan ou Nîmes par exemple. A Villeneuve-les-Maguelone, de nombreux gardiens sont en burn-out.

Par Olivier Le Creurer

Après des jours de discussions avec l'Ufap-Unsa Justice (majoritaire) et la CGT-Pénitentiaire, les propositions du gouvernement sur l'emploi et la sécurité ont été samedi unanimement rejetées. Le mouvement va se durcir, après un appel de tous les syndicats à un "blocage total" et reconductible lundi dès 06H00.

Appel au blocage lundi dès 6h


Dans un communiqué, la garde des Sceaux s'est bornée dimanche à prendre acte du rejet du projet d'accord. Sans proposer de rencontrer à nouveau les organisations syndicales, elle a relevé les "mesures concrètes pour renforcer la sécurité des personnels et des moyens" apportés par ce texte, citant la création de 1.100 emplois sur quatre ans et une prise en charge spécifique des détenus radicalisés.

Il faut agir immédiatement


"Sur les emplois, ça fait des années qu'on nous promet, mais c'est toujours la cata ! Sur la sécurité, et c'est peut-être là où nous devons être plus exigeant, il nous faut des établissements adaptés. Les quartiers d'isolement et autres quartiers sensibles sont bondés, limite explosion. Nous le voyons bien, les petits comme les gros établissements sont au bord de la rupture. Créer un établissement prend des années, mais nous ne pouvons plus attendre, il faut agir immédiatement," s'insurge Johann Reig du syndicat UFAP/UNSA à la prison de Perpignan. 

60 burn-out à Villeneuve-les-Maguelone


Jeudi, sur les 143 agents de surveillance de Villeneuve les Maguelone, 60 se sont mis en arrêt maladie pour burn out. Les syndicats ont aujourd'hui opté pour le silence, avec un seul mot d'ordre : que la direction organise une concertation dans les jours à venir.

Burn out à la prison de Villeneuve-les-Maguelone
Le mouvement va se durcir, après un appel de tous les syndicats à un "blocage total" et reconductible lundi dès 06H00. Un mouvement qui sera suivi à Perpignan ou Nîmes par exemple. A Villeneuve-les-Maguelone, de nombreux gardiens sont en burn-out. - R. Nowicki et C. Monteil


Stéphane Dulac, Délégué Syndical FO - Surveillant pénitentiaire Villeneuve-lès-Maguelone, nous parle des conditions de travail dans l'établissement pénitentiaire.

 

Les conditions de travail à la prison de Villeneuve-les-Maguelone
Stéphane Dulac, Délégué Syndical FO - Surveillant pénitentiaire Villeneuve-lès-Maguelone, nous parle des conditions de travail dans l'établissement pénitentiaire. - R. Nowicki et C. Monteil

 

Montpellier : 70 candidats pour le titre de meilleur ouvrier de France, catégorie sommelier

Près de chez vous

Les + Lus