Procès d'un prêtre aux assises de Perpignan : le verdict attendu ce vendredi

Dernier jour du procès d'un prêtre quinquagénaire dans les Pyrénées-Orientales. Il est accusé de viols et d'agressions sexuelles sur trois adolescents entre 2006 et 2009. Ce procès d'assises s'est déroulé à huis clos à la demande des parties civiles.

La cour d'assises de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales
La cour d'assises de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales © F3 Occitanie
L’ancien prêtre de la paroisse Saint-Joseph à Perpignan, accusé de viol et agressions sexuelles sexuelles par personne ayant autorité et corruption de mineurs sur trois garçons dans les Pyrénées-Orientales.

Le procès s’est ouvert lundi devant la cour d’assises de Perpignan. Le huis clos total a été prononcé pour toute la durée de l'audience, à la demande des victimes.

Une première plainte avait été déposée en 2009 mais les agissements du prêtre auraient commencé trois ans plus tôt, alors qu'il officiait à la paroisse Saint Joseph de Perpignan.

Il était également aumônier de l'association des guides et scouts d'Europe, qui s'est constituée partie civile dans ce procès.


Des jeux sexuels entre adultes selon la défense


Dans le dossier : des fellations, masturbation et jeux sexuels exercés sur des mineurs. Si l'ancien curé, aujourd'hui âgé de 50 ans, a reconnu une partie des faits, il nie les accusations de viol. Selon son avocat, "il affirme avoir eu une relation consentie avec une personne majeure".
 

10 à 12 ans de prison requis


A l'audience, l'accusé aurait prononcé des excuses mais pas de regrets.

10 à 12 ans de réclusion criminelle ont été requis ce midi, avec obligation de suivi psychologique pendant 10 ans et interdiction d'approcher des mineurs à vie. 

La parole est désormais à la défense. Le verdict est attendu dans la soirée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société pédophilie religion pays catalan
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter