Tabac. "A quelques kilomètres d'ici, le paquet coûte 2€80 !" : les buralistes en colère à la frontière avec l'Espagne

Une cinquantaine de buralistes sont réunis ce 1er février au Boulou, à proximité de la frontière espagnole. Un barrage filtrant est organisé toute la journée pour protester contre une nouvelle augmentation du prix du tabac. Son prix est environ deux fois moins cher quelques kilomètres plus loin.

Ils sont une cinquantaine de gérants et gérantes de bureaux de tabac, venus des Pyrénées-Orientales et du Gard, à s'être réunis au niveau du rond-point du casino du Boulou, sur la route départementale 900, en direction de l'Espagne ce 1er février 2024. À six kilomètres, la frontière avec l'Espagne, où une majorité de fumeurs des Pyrénées-Orientales va acheter ses cigarettes environ deux fois moins cher qu'en France.

Un barrage filtrant est en place depuis 10h et prévu jusqu'à 17 heures.

Les buralistes se mobilisent notamment après une nouvelle hausse du prix du tabac. "Le premier vrai gros problème, ce sont les prix. On nous demande nous en tant que réseau réglementaire de vendre les paquets à 12 €. Le prix de marché national, incluant les pays limitrophes européens est à 6 €, 7 €, en incluant la contrebande. Cela a des conséquences catastrophiques sur nos commerces", exprime Rémi Ferrec, président de la Confédération des buralistes du département. 

À lire aussi : Prix des cigarettes, concurrence étrangère : la colère des buralistes flambe ce 1er février, on vous explique pourquoi

La concurrence de l'Espagne

Selon ce dernier, vingt bureaux de tabac ont fermé dans les Pyrénées-Orientales en 12 ans. 130 sont actuellement en activité. "Notre revendication, c'est d'arriver à vendre les cigarettes 7 €. Il faut baisser les prix", explique Rémi Ferrec. 

Il estime la contrebande dans le département "largement au-delà des 40%" : "Nos collègues parisiens estiment la contrebande à 40 %. Vous imaginez ici, proche de la frontière, ce que cela peut donner. Durant le confinement, nous avons constaté l'augmentation par deux de nos commandes."

"Il faut savoir qu'à quelques kilomètres d'ici , la cartouche de cigarettes vaut 28 euros. Le paquet 2€80, alors que nous, on nous demande de le vendre 12 euros ou la cartouche 120 euros ! C'est absolument impossible"

Quelques kilomètres plus loin, au péage du Boulou, une manifestation des agriculteurs est également en cours. 

Avec Philippe Georget au Boulou.