Le Train jaune reprend son service ce samedi 20 juin dans les Pyrénées-Orientales

Le Train jaune est de retour pour l'été avec 10 trajets par jour, dans les Pyrénées-Orientales ! Après des travaux de maintenance effectués par SNCF Réseau, les circulations ferroviaires reprennent ce samedi 20 juin, sur la totalité de la ligne entre Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol.
Le train jaune, dans les Pyrénées-Orientales, un "canari" centenaire.
Le train jaune, dans les Pyrénées-Orientales, un "canari" centenaire. © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT

Le Train jaune reprend du service, avec le respect des gestes barrières ! Si la règle d'un siège sur deux à bord est levée comme dans les autres trains, le masque reste obligatoire.

Toutes les gares sont desservies sur son trajet habituel, de Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol, au rythme estival de 10 circulations quotidiennes, à partir de ce samedi 20 juin. 

SNCF Réseau a effectué des travaux de maintenance sur certains tunnels.

 

 

Réservations en ligne 

C'est un nouveau service proposé aux voyageurs : sur chaque train, 80 places sont désormais accessibles à la réservation en ligne sur le site liO TER Occitanie et sur les sites des agences de voyages agréées par la SNCF.

Ces places sont en vente pour des voyages du 1er juillet au 30 août au tarif promotionnel de 5€ le trajet, soit 10€ l'aller-retour. 

Jusqu'à présent ,il fallait acheter son billet dans le train ou dans une gare.

Un parcours jalonné par 650 ouvrages d’art

Le Train jaune circule toute l’année entre les gares de Villefranche-Vernet-les-bains et Latour-de-Carol à vitesse réduite à cause des courbes et du fort dénivelé de la ligne.

Il parcourt 62 kilomètres avec comme point culminant la gare la plus haute de France, Bolquère, à 1592 mètres d’altitude et passe par 650 ouvrages d’art, 19 tunnels et 2 ponts exceptionnels : le viaduc Séjourné, inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1994 et le Pont Gisclard, classé Monument Historique depuis 1997.

Association de défense

Depuis 2015, la région Occitanie s'est engagée a pérenniser celui qu'on surnomme "le canari", défendu par un comité d' usagers. 

Ses défenseurs se battent pour que ce moyen de transport centenaire continue à vivre et à se développer. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trafic économie transports trains régionaux trafic économie transports trains régionaux